Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Villeroy Le ministère de l’Agriculture

L’hôtel de Villeroy Le ministère de l’Agriculture


78 rue de Varenne - M° Varenne

7e arrondissement

Construit au début du XVIIIe siècle par François Debias-Aubry, l’hôtel de Villeroy abrite le siège du Ministère de l’Agriculture.

JPEG - 92.6 ko
L’hôtel de Villeroy - Façade sur cour

De style Régence, cette demeure est construite entre 1713 et 1724 par François Debias-Aubry, un architecte très actif dans le faubourg Saint-Germain à cette époque.

L’hôtel est commandé par un financier, le banquier suisse Antoine Hogguer. Ce dernier habite alors l’hôtel de Rothelin voisin et destine l’hôtel à sa maîtresse, la comédienne Charlotte Desmares. Cette actrice, sociétaire de la Comédie-Française, fut auparavant la maîtresse du Grand Dauphin et du futur Régent, Philippe d’Orléans.

En 1726, Hogguer est déclaré en faillite et loue l’hôtel aux ambassadeurs de Hollande, puis d’Angleterre. En 1735, ses créanciers font vendre la propriété. L’acquéreur est François-Louis de Neufville (1695-1766), 4e duc de Villeroy. Autrefois propriétaires de l’hôtel de Villeroy dans l’actuel 1er arrondissement, les Villeroy avait quitté Paris pour suivre Louis XIV et la Cour à Versailles. Sous Louis XV, ils reviennent s’installer à Paris comme beaucoup de grandes familles aristocratiques.

JPEG - 79.7 ko
L’hôtel de Villeroy - Façade sur le jardin

En 1746, l’hôtel est agrandi par l’architecte Jean-Baptiste Leroux ; on lui doit notamment un salon en rotonde   côté Ouest. Gabriel de Villeroy (1731-1794), neveu du précédent, hérite de la demeure en 1766. Il y donne des fêtes somptueuses qui ont marqué leur époque. Guillotiné pendant la Terreur, il est le 5e et dernier duc de Villeroy.

En 1768, l’hôtel est vendu au comte de Tessé, 1er écuyer de la reine Marie Leszczynska. Il y réside jusqu’à son émigration en 1790. Au début du XIXe siècle, l’hôtel accueille l’inspection de santé militaire. De 1823 à 1827, il héberge l’Ecole d’application du Corps royal d’état-major, puis jusqu’en 1831 la direction générale des Ponts et Chaussées.

JPEG - 54.6 ko
L’hôtel de Villeroy - le bureau du ministre

Dès lors, l’hôtel va rester aux mains de l’Etat et servir de résidence à plusieurs ministres. Depuis 1870, l’hôtel de Villeroy est affecté au ministère de l’Agriculture.

Sous le second Empire, des bâtiments annexes donnant sur la rue sont bâtis par l’architecte Emmanuel Brune, ainsi que la rotonde   Est, qui fait le pendant de la rotonde   Ouest. La façade sur cour a été refaite à la même époque.

La façade sur le jardin a conservé son style Régence. Les fenêtres sont en plein cintre et leur clef   sculptée de mascarons   (au rez-de-chaussée) et d’agrafes   (au premier étage). Le balcon et les garde-corps s’appuient sur des consoles   finement sculptées. L’avant-corps central, en léger ressaut sur la façade, est surmonté d’un fronton triangulaire au décor sculpté.

Œuvre de Jean-Baptiste Leroux, la rotonde   de la façade Ouest est un parti assez inhabituel pour l’époque car les murs pignons étaient jusqu’ici soit aveugles, soit mitoyens d’autres hôtels. Les hôtels implantés de façon isolée (comme l’hôtel Biron ou le Palais Bourbon) commencent à voir le jour à Paris sous la Régence.

A l’intérieur, la totalité des décors Rocaille ont disparu. Seul l’escalier d’honneur et sa rampe ornée de « L » entrelacés ont été conservés.

Pour l’architecte François Debias-Aubry, voir également l’hôtel de Chimay, l’hôtel Thoinard, l’hôtel du Tillet de La Bussière, l’hôtel de Brienne, l’hôtel de Salm-Dyck.

Pour l’architecte Jean-Baptiste Leroux, voir également l’hôtel d’Avaray, l’hôtel Bourgeois de Boignes, l’hôtel de Roquelaure, l’hôtel de Villars.

Sources :
- Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.
- Guide du promeneur 7e arrondissement, François Colin-Bertin, Parigramme, 1995.
- Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Michel Gallet, Mengès, 1995.


78 rue de Varenne - M° Varenne

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites du Paris pittoresque
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris