Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > La manufacture de céramique Loebnitz

La manufacture de céramique Loebnitz


4 rue de la Pierre Levée – M° République

11e arrondissement

La manufacture de céramique Loebnitz présente une intéressante façade décorée de panneaux de céramique, véritable publicité pour l’entreprise.

La faïencerie Loebnitz
©paris-promeneurs

En 1833, M. Pichenot crée une manufacture de fabrication de panneaux de faïence. Ils sont notamment utilisés pour décorer les intérieurs de cheminées. En 1857, Jules Loebnitz (1836-1895) lui succède. L’entreprise commercialise alors des poêles et des plaques de cheminée en céramique.

A partir de 1860, Jules Loebnitz se lance dans la production de céramiques architecturales, destinées à égayer les façades. En 1878, le manufacturier collabore avec l’architecte Paul Sédille (1836-1900) lors de l’exposition Universelle. Ce dernier a théorisé l’importance de la polychromie architecturale et l’utilise abondamment dans ses constructions. Loebnitz est d’ailleurs récompensé à l’exposition Universelle par une médaille d’or pour la façade de la porte des Beaux-Arts, réalisée en terre cuite et faïence.

La faïencerie Loebnitz
©paris-promeneurs

Tout naturellement, Loebnitz choisit Paul Sédille pour réaliser le nouveau bâtiment de sa manufacture, rue de la Pierre Levée, entre 1880 et 1884. La conception générale est classique : la façade de l’immeuble est en pierre. Elle est rythmée par quatre travées, rectangulaires pour les deux premiers niveaux, cintrée à l’étage supérieur. Plus audacieuse, la structure est conçue en charpente métallique.

La faïencerie Loebnitz
©paris-promeneurs

Véritable publicité pour la manufacture, quatre panneaux de céramique sont réalisés d’après les dessins d’Emile Lévy. Placés aux allèges   des fenêtres supérieures, ils proviennent (pour les trois situés à gauche) du décor de la porte des Beaux-Arts exposée en 1878. Ces panneaux illustrent trois arts : l’architecture, la sculpture et la peinture. Le quatrième panneau, la céramique, illustre l’activité de la manufacture.

La faïencerie Loebnitz - L’immeuble mitoyen porte le nom de la manufacture
©paris-promeneurs

La céramique est également présente dans la frise à motif de feuillage vert sur fond doré qui décore l’entablement  , ainsi que dans les cabochons qui surmontent les fenêtres.

Pour l’architecte Paul Sédille, voir également la maison Dumas, les Grands Magasins du Printemps.

Source :
Laborde (Marie-Françoise), Architecture industrielle, Paris et alentours, Paris, Parigramme, 2003


4 rue de la Pierre Levée – M° République

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin