Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel Trudon

L’hôtel Trudon


52 rue de l’Arbre Sec – M° Louvre-Rivoli

1er arrondissement

L’hôtel Trudon est une belle demeure ayant appartenu aux Trudon, fournisseurs de la Cour de France en bougies.

L’hôtel de Trudon : le portail
©paris-promeneurs

Les Trudon, ciriers des rois de France

En 1643, Claude Trudon ouvre une boutique rue Saint-Honoré où il développe une activité d’épicier et de cirier. Au début du règne de Louis XIV, il ouvre sa première manufacture de cire à base de cire d’abeille. Rappelons que la bougie à base de cire est à l’époque le seul moyen de s’éclairer.

Sous Louis XV, les Trudon fournissent la Cour et de nombreuses églises de France en bougies et cierges. En 1737, Jérome Trudon (1689-1758) rachète à monsieur Péan de Saint-Gilles la Manufacture Royale des Cires ; elle est située à Antony, au sud de Paris.

Grâce à leur fortune, les Trudon gravissent ensuite les échelons de la société. François Trudon (1718-1791) devient échevin de Paris. Son fils Charles Trudon des Ormes (1747-1812) est qualifié de Conseiller du Roi ; il est également trésorier-payeur des charges assignées sur les Fermes, un poste très lucratif.

Après la Révolution, les Trudon continuent à fournir la cour de l’empereur Napoléon 1er. L’entreprise va perdurer malgré la fin de l’éclairage à la bougie. En 2007, elle prend le nom de Cire Trudon. Elle est spécialisée dans les bougies parfumées, même si elle continue à fournir les églises en cierges. A Paris, vous pouvez découvrir l’univers des bougies Trudon dans les boutiques de la rue de Seine et de la rue Sainte-Croix de la Bretonnerie.

L’hôtel de Trudon : la façade sur la rue
©paris-promeneurs

Une demeure du XVIIIe siècle

En 1717, un marchand de vin du roi, André Eynaud, fait construire cette belle maison par l’architecte Pierre François Godot. La façade comporte quatre travées. Les fenêtres cintrées sont moulurées ; elles sont surmontées d’impostes richement sculptées.

Au 1er étage, le balcon en fer forgé délicatement ciselé repose sur des consoles   d’une grande qualité, décorées de cartouches et de guirlandes de fleurs. Plus tard, François Trudon fera l’acquisition de cette maison et lui laissera son nom.

Sources :
Gallet (Michel), Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.
Guide du patrimoine Paris, sous la direction de Jean-Marie Pérouse de Montclos, Paris, Hachette, 1994


52 rue de l’Arbre Sec – M° Louvre-Rivoli

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris