Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > La Maison de l’Europe de Paris L’hôtel Haviland

La Maison de l’Europe de Paris L’hôtel Haviland


29 avenue de Villiers – M° Malesherbes – Tel : 01 44 61 85 85

17e arrondissement

Construit par l’architecte Jules Février, l’hôtel Haviland est un étonnant hôtel particulier mélangeant les styles néo-gothique et néo-Renaissance. Il a été bâti pour le compte de la famille Haviland, célèbres fabricants de porcelaine.

L’hôtel Haviland
©paris-promeneurs

L’architecte de l’hôtel Gaillard

Cet hôtel particulier est édifié en 1880 par l’architecte Jules Février (1842-1937). L’œuvre la plus célèbre de Février est l’imposant hôtel Gaillard (voir Citeco), véritable palais construit entre 1878 et 1884 pour le régent de la Banque de France, Emile Gaillard.

Comme pour l’hôtel Gaillard alors en plein chantier, Février s’inspire de l’architecture de la Première Renaissance dans le Val de Loire pour l’hôtel Haviland. Plus précisément de l’aile Louis XII du château de Blois et du château de Gien.

Un hôtel particulier mêlant néogothique et néo-Renaissance

La façade est constituée de briques rouges animées de losanges de brique foncée, et de pierre de taille essentiellement présente au rez-de-chaussée et au linteau   des fenêtres. Sur cette façade relativement étroite (3 travées), l’architecte multiplie les formes des ouvertures (parfois verticales, parfois horizontales) et utilise à outrance le vocabulaire de l’architecture Renaissance et de l’architecture gothique.

A l’intérieur, un escalier monumental dessert le 1er étage, dédié aux salons de réception et le second étage où se situe la bibliothèque. Les pièces sont richement décorées pour symboliser l’opulence de la famille Haviland, qui a fait fortune dans la porcelaine. A titre d’exemple, les serrures des portes sont gravées au chiffre H de Haviland.

L’hôtel Haviland a la chance d’avoir été très peu modifié depuis sa construction et de conserver des décors intérieurs intacts.

Les Haviland, rois de la porcelaine

Penchons-nous sur l’origine lointaine de cette famille. Arrivée dans le Cotentin pendant les invasions normandes, une partie de la famille Haviland émigre en Amérique du Nord au XVIIe siècle. Au début du XIXe siècle David Haviland dirige un magasin de marchandises diverses, dont de la vaisselle anglaise. En 1852, la maison devient la société Haviland Brothers.

Vers avril 1842, David Haviland émigre en France à Limoges, où quelques usines produisent déjà de la porcelaine, grâce à l’existence de gisements de kaolin (argile utilisé dans la fabrication de porcelaine) à proximité . La production s’exporte principalement aux Etats-Unis, enrichissant considérablement cette famille.

Après une période difficile due à la guerre de Sécession (1861-1865), l’entreprise reprend son essor. La société française Haviland & Compagnie est fondée en 1864. Très attachés à leurs convictions protestantes, les Haviland vont développer une politique sociale remarquable en faveur de leurs ouvriers : caisse de secours destinée aux soldats et à leur famille (1870), organisme d’accession à la propriété (de type HLM), association de colonies de vacances.

Les fils de David Haviland, Charles et Théodore, vont encore faire fructifier l’entreprise. Modernisant ses techniques de production, l’usine Haviland devient la première usine de porcelaine en France et l’une des plus importantes en Europe.

Conscients que la porcelaine est un produit de luxe soumis aux modes, les Haviland vont faire le pari (réussi) de confier la « Direction d’Art » à un artiste, Félix Bracquemond, chef de l’atelier de peinture à la Manufacture de Sèvres. Des décors inédits de vaisselle vont alors être produits en très grands nombres : ils suivent les modes et s’inspirent de l’art japonais, de l’impressionnisme, puis de l’Art nouveau ou encore de l’Art déco.

Parallèlement, la technique de chromolithographie est mise au point par l’entreprise : consistant à reporter directement dessin et couleurs sur la vaisselle, elle permet de diminuer le coût exorbitant de la peinture à la main.

Après la deuxième guerre mondiale, l’industrie de la porcelaine de Limoges est en crise et Haviland n’y échappe pas. L’entreprise est revendue mais reste encore aujourd’hui en activité.

Le conservatoire Claude Debussy

A partir de 1982, l’hôtel est occupé par le conservatoire de musique et de théâtre Claude Debussy. En 2013, le conservatoire Claude Debussy déménage dans un bâtiment flambant neuf situé rue de Courcelles.

La Maison de l’Europe de Paris

Entièrement rénové à l’intérieur, l’hôtel Haviland abrite depuis 2017 la Maison de l’Europe de Paris. C’est une association qui forme et informe sur la citoyenneté européenne. Elle occupait auparavant l’hôtel de Coulanges situé dans le Marais.

Pour l’architecte Jules Février, voir également l’hôtel Gaillard.

Sources :
www.havilandvilliers.wixsite.com
www.museeprotestant.org/notice/haviland-une-famille-de-porcelainiers/


29 avenue de Villiers – M° Malesherbes – Tel : 01 44 61 85 85

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin