Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel des Vieux

L’hôtel des Vieux


15 rue des Capucines – M° Opéra

1er arrondissement

L’hôtel des Vieux a été bâti en 1727 pour l’un des directeur de la Compagnie des Indes, le fermier-général   Louis-Philippe des Vieux.

L’hôtel des Vieux - Le portail et la façade de l’hôtel en fond de cour
©paris-promeneurs

Les directeurs de la Compagnie des Indes

A l’origine, une « Compagnie française des Indes Orientales » est créé sous l’impulsion de Jean-Baptiste Colbert pour concurrencer les autres puissances européennes : elle a pour mission de gérer le commerce colonial de la France sur l’hémisphère oriental. La compagnie possède un comptoir à Pondichéry, puis s’implante à Fort-Dauphin (Madagascar) et à Port-Louis (Ile Bourbon devenue l’actuelle Ile Maurice).

En 1719, la compagnie est absorbée par la Compagnie des Indes fondée par John Law : le financier fait fusionner plusieurs compagnies, notamment la Compagnie du Sénégal, la Compagnie de Chine, la Compagnie du Mississipi et la Compagnie de la Louisiane.

En 1727, les deux directeurs de la compagnie, François Castanier (1674-1759) et Louis-Philippe des Vieux (1680-1735), font édifier deux hôtels particuliers contigus dans la rue des Capucines : l’hôtel Cstanier et l’hôtel des Vieux.

Louis-Philippe des Vieux est d’abord conseiller-secrétaire du roi  , puis il entre en 1721 dans la ferme comme fermier-général  , une fonction bien plus lucrative qui lui permet de s’enrichir considérablement. Il sera également co-directeur de la Compagnie des Indes.

L’hôtel des Vieux : la façade sur cour
©paris-promeneurs

L’architecte Michel Tannevot

L’architecte des deux hôtels est Michel Tannevot (vers 1685-1762). Brillant architecte, il a été admis à l’Académie royale d’architecture en 1718. Il va essentiellement construire pour une clientèle privée d’aristocrates mais aussi pour les Bâtiments du roi, avec un hôpital édifié à Versailles. Les deux hôtels de la rue des Capucines ont été gravés par Mariette dans L’Architecture française.

Sur la rue, un élégant portail   surmonté d’une corniche arrondie reposant sur des consoles   sculptées annonce l’hôtel. La porte conserve de beaux vantaux   sculptés.

Le logis est placé entre cour et jardin. Sa façade comporte 5 travées : les deux travées aux extrémités sont placées en biseau pour faire la jonction avec les deux ailes perpendiculaires de la cour. La travée centrale simule un avant-corps grâce à des bandes de refends   verticaux. Au sommet, elle est couronnée par un fronton triangulaire dans lequel prend place une sculpture. Des clefs sculptées sont présentes sur toutes les baies du 1er étage, y compris celles des ailes.

A l’arrière, le jardin de l’hôtel était contigu de celui de l’hôtel d’Evreux. Un bâtiment rajouté ultérieurement les sépare aujourd’hui.

Le Crédit Foncier de France

En 1852, le Crédit Foncier de France est fondé par deux polonais exilé à Paris, Xavier Branicki et Louis Wolowski. cet établissement bancaire a pour vocation de financer les projets immobiliers en France en proposant du crédit hypothécaire.

La banque installe son siège dans deux hôtels particuliers mitoyens situés au cœur de Paris : l’hôtel Castanier en 1854 et son voisin l’hôtel des Vieux en 1858, acquis du baron de Septeuil.

A partir de 2009, l’ensemble foncier de l’établissement bancaire, constitué de l’hôtel d’Evreux, de l’hôtel Castanier, de l’hôtel des Vieux et du pavillon Cambon, a été rénové puis vendu à l’Emir du Quatar. L’hôtel des vieux est aujourd’hui loué au cabinet d’avocats White & Case.

Pour l’architecte Michel Tannevot, voir également l’hôtel de Boullogne, l’hôtel Tannevot, l’hôtel Thiroux de Lailly, l’hôtel Castanier.

Source :
Gallet (Michel), Les architectes parisiens au XVIIIe siècle, Paris, Mengès, 1995.


15 rue des Capucines – M° Opéra

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris