Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel Moïse de Camondo Le musée Nissim de Camondo

L’hôtel Moïse de Camondo Le musée Nissim de Camondo


63 rue de Monceau – M° Monceau – Tel : 01 53 89 06 40

8e arrondissement

L’hôtel Moïse de Camondo abrite une exceptionnelle collection de peintures et objets d’Art français du XVIIIe siècle.

Le musée Nissim de Camondo - Façade sur cour

Une famille de banquiers ottomans

Banquiers d’origine juive, les Camondo ont fait fortune dans l’Empire ottoman. En 1869, le comte Nissim de Camondo (anobli par le roi d’Italie en 1860) s’installe à Paris pour y développer ses affaires. Il achète un hôtel particulier déjà existant, au n° 63 de la rue du Monceau. Le quartier du parc Monceau est alors le quartier favori de la grande bourgeoisie d’affaire sous le Second Empire.

Moïse de Camondo, le fils de Nissim de Camondo, est également banquier ; il est également un grand collectionneur d’art. En 1911, il fait raser la demeure familiale et confie à l’architecte René Sergent la construction d’une nouvelle demeure.

Le musée Nissim de Camondo - Façade sur jardin

Un parti architectural très classique

L’hôtel Moïse de Camondo est bâti entre 1911 et 1914. L’édifice est fortement inspiré de l’architecture classique du XVIIIe siècle. Sur la cour, la façade rappelle fortement celle du Petit Trianon : on y retrouve un soubassement à refends  , des pilastres   colossaux   d’ordre corinthien et une balustrade masquant le toit. Mais ici la façade s’incurve de manière dynamique en deux avancées. Côté jardin, une aile perpendiculaire s’articule à la façade sur jardin par une rotonde   à colonnes corinthiennes  .

L’hôtel Moïse de Camondo - La rotonde sur le jardin

Un destin familial tragique

Le fils de Moïse de Camondo, prénommé Nissim comme son grand-père, meurt lors d’un combat aérien en 1917. Son père décide de léguer son hôtel et ses collections à l’Union Centrale des Arts Décoratifs. Les seuls descendants de Moïse de Camondo restent sa fille Béatrice, son gendre le musicien Léon Reinach et leurs enfants. Déportés, ils meurent exterminés à Auschwitz en 1943.

Le musée Nissim de Camondo

La collection du musée Nissim de Camondo est représentative de l’art français du XVIIIe siècle, concentré sur les années 1770-1785. Elle comprend de prestigieuses pièces de mobilier des ébénistes Œben, Riesner, Sené, Weisweiler, Jacob}, des peintures d’Hubert Robert, Demachy, Guardi, des panneaux peints de Jean-Baptiste Huet, de la porcelaines de Sèvres, des tapisseries des Gobelins.

Horaires d’ouverture : ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 17h30.

L’histoire et la description extérieure du musée Nissim de Camondo sont développées dans la visite guidée du quartier de la plaine Monceau.

Le musée Nissim de Camondo

Pour l’architecte René Sergent, voir également l’hôtel Heidelbach, l’hôtel Reifenberg, l’hôtel Steinbach, l’hôtel de la Tour d’Auvergne, l’hôtel de Ganay.

Sources :
- Guide du promeneur 8e arrondissement, Philippe Sorel, Parigramme, 1995.
- Les hôtels particuliers de Paris, Alexandre Gady, Parigramme, 2008.


63 rue de Monceau – M° Monceau – Tel : 01 53 89 06 40

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris