Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > Le Palais des Etudes Ecole Nationale Supérieure des Beaux - Arts

Le Palais des Etudes Ecole Nationale Supérieure des Beaux - Arts


14, rue Bonaparte – Métro Saint-Germain-des-Prés - Tel : 01 47 03 50 00

6e arrondissement

Le Palais des Etudes conserve une grandiose cour vitrée, hommage à l’Antiquité et à la Renaissance

Le Palais des Etudes : la cour intérieure sous verrière
©paris-promeneurs

L’histoire du Palais des Etudes est liée à la fois à celle du musée des Monuments français et à celle de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts.

L’ancien couvent des Petits Augustins

En 1795, l’archéologue Alexandre Lenoir installe dans l’ancien couvent des petits Augustins des morceaux de sculpture et d’architecture d’églises et de châteaux encore épargnés. Il va y créer le musée des Monuments français. L’arc du palais abbatial de Gaillon (Eure), datant du début du XVIe siècle, en est une pièce maîtresse.

A partir de 1838, l’architecte Félix Duban (1798-1870) est chargé de construire le Palais des Etudes dans l’enceinte de l’école des Beaux-Arts ouverte en 1816. Il décide de le placer dans l’axe de l’arc de Gaillon. Le Palais des Etudes est destiné à exposer les moulages, les maquettes et les travaux des élèves, et à accueillir une bibliothèque.

Le Palais des Etudes : la façade extérieure

L’influence de la Renaissance italienne

Influencé par la Renaissance italienne et sa connaissance des fresques pompéiennes, Duban édifie un quadrilatère assez austère à l’extérieur : appareillage à refends   au rez-de-chaussée, fenêtres à arcatures   inspirées du palais de la Chancellerie à Rome. Il anime la façade grâce à un stylobate   orné de copies d’antiques. Malheureusement, en 1977, l’arc de Gaillon est restitué au palais abbatial de Gaillon, et la perspective de la façade du palais des Etudes perd de sa superbe.

A l’intérieur du Palais des Etudes, la magnifique cour est à l’air libre jusqu’à sa couverture en 1863 par une fine charpente métallique par Duban. Ses colonnes creuses servent de gouttière. Les décors intérieurs polychromes sont grandioses : des copies de « Loges  » de Raphaël au Vatican décorent les galeries du premier étage. La galerie   du premier étage, éclairée par 11 grandes fenêtres cintrées, accueille à partir de 1863 la bibliothèque.

A l’arrière du bâtiment , l’ hémicycle sert à accueillir les cérémonies officielles. Il est décoré d’une peinture de Paul Delaroche « La renommée distribuant des couronnes » (1841), groupe de portraits imaginaires des peintres, sculpteurs et architectes les plus célèbres des écoles européennes.

A partir de 1874, le Musée des Antiques s’installe dans les salles du rez-de-chaussée et dans la cour vitrée : il présente la collection de moulages importés d’Italie. Ce musée se trouve aujourd’hui dans les petites écuries de Versailles.

La cour de l’école des Beaux-Arts et le Palais des Etudes sont accessibles au moment des journées Portes Ouvertes qui ont lieu chaque année en juin.

Pour l’architecte Félix Duban, voir également l’hôtel de Pourtalès.

Sources :
- Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.
- Saint-Germain-des-Près et son Faubourg, Dominique Leborgne, Parigramme, 2005.


14, rue Bonaparte – Métro Saint-Germain-des-Prés - Tel : 01 47 03 50 00

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris