Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > La Bourse du Travail

La Bourse du Travail


3 rue du Château d’Eau – M° République – Tel : 01 44 84 50 00

10e arrondissement

Construite de 1888 à 1896, la Bourse du travail accueille aujourd’hui des salariés rencontrant des difficultés liées à leur contrat de travail. C’est le grand centre du syndicalisme parisien.

La Bourse du Travail - La façade sur rue
©paris-promeneurs

A cet emplacement s’élevait en 1847 un célèbre café, le Grand Café Parisien, richement décoré. Bâti par l’architecte Charles Duval, il se voulait « le plus grand café du monde ».

L’origine de la Bourse du travail

Proposé dès 1851, le projet d’une « Bourse du travailleur » est finalement voté par le conseil municipal de Paris en 1875. Son objectif est de fournir aux syndicats un lieu regroupant les différents corps de métier pour y disposer de bureaux et de salles de réunion. Elle doit également renseigner les intéressés sur l’état des rapports entre l’offre et la demande de travail.

Dans un premier temps, la Bourse du travail s’installe de 1887 à 1892 au n°35 rue Jean-Jacques Rousseau, dans l’ancien bal de la Redoute. Mais la création d’un véritable « temple de la classe ouvrière » devient vite une priorité pour le gouvernement de la IIIe République.

Le temple de la classe ouvrière

A l’emplacement du Grand Café Parisien, la Bourse du travail est édifiée par l’architecte Joseph-Antoine Bouvard de 1888 à 1892. A l’extérieur, la façade est scandée par des pilastres   corinthiens   utilisant l’ordre colossal  . Au 2e étage, des noms d’artisans connus sont inscrits au-dessus des fenêtres. Au sommet, une horloge de style Renaissance couronne l’édifice.

A l’intérieur, la « pièce maîtresse » est la grande salle de réunion, appelée salle Eugène Varlin. Elle est impressionnante par sa charpente métallique et son plafond vitré. Vous pouvez demander à la visiter.

La Bourse du Travail - La salle Eugène Varlin
©Bourse du Travail

Une finalité ambigüe

Inaugurée le 22 mai 1892, la Bourse du Travail est fermée dès le mois de juillet à cause d’un important conflit social entre le gouvernement et certains syndicats. La réouverture n’a lieu que le 11 avril 1896.

Dès le départ, une ambivalence existe dans la finalité de cette bourse du travail. Pour les uns, elle vise à structurer le marché du travail offert et demandé. Pour d’autres, elle doit être le centre d’actions de groupements ouvriers en vue d’une lutte des employés contre les employeurs…

La mainmise de la CGT

En 1902, lors de son Xe congrès, la Fédération des Bourses du Travail vote sa transformation en section de la Confédération Générale du Travail (CGT). La Bourse du travail de Paris se transforme en Union départementale CGT, et la direction nationale de la CGT y obtient la domiciliation de son siège social.

L’intégration des autres syndicats

Au grès des transformations du monde syndical, la Bourse du travail de Paris va échapper à la tutelle unique de la CGT. Petit à petit, les syndicats FO, la CFDT, la CFTC, la CGC, l’UNSA et Solidaires intègrent également la Bourse du Travail.

Aujourd’hui, la Bourse du travail continue à accueillir des salariés rencontrant des difficultés liées à leur contrat de travail.

Deux annexes complètent le site principal : l’annexe "Varlin" au n°85 rue Charlot, l’annexe « Turbigo » au n°67 rue de Turbigo.

Pour l’architecte Charles Duval, voir également le Bataclan, l’Eldorado.

Source :
- www.boursedutravail-paris.fr
- Guide du promeneur 10e arrondissement, Ariane Duclert, Parigramme, 1996.


3 rue du Château d’Eau – M° République – Tel : 01 44 84 50 00

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris