Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Salm Musée de la Légion d’Honneur

L’hôtel de Salm Musée de la Légion d’Honneur


2 rue de la Légion d’Honneur – M° Solférino – Tel : 01 40 62 84 25

7e arrondissement

Construit par Pierre Rousseau entre 1782 et 1787, l’hôtel de Salm abrite le musée de la Légion d’Honneur.

L’hôtel de Salm - La façade sur cour exprimant le goût pour l’antique
©paris-promeneurs

Un gouffre financier

Le prince Frédéric III de Salm-Kyrbourg (1744-1794) fait bâtir entre 1782 à 1787 un palais en bordure de Seine par l’architecte Pierre Rousseau (1751-1829). Le prince y engloutit sa fortune et peine à faire achever le chantier qui ne sera pas complètement achevé quand arrive la Révolution de 1789. Il aurait même songé à marier son neveu à la fille de son entrepreneur, Thévenin, en espérant que cela constituerait un paiement suffisant.

Un hôtel affirmant le style néo-classique

L’hôtel de Salm est l’une des plus belles demeures construites à Paris dans les années 1770-1780 dans le style néo-classique. Par sa magnificence, il n’a d’égal à Paris que l’ hôtel Thélusson, le chef d’œuvre de Claude-Nicolas Ledoux dans le quartier de la Chaussée d’Antin, détruit au XIXe siècle. Le palais reprend un schéma traditionnel entre cour et jardin mais au lieu d’être placé sur la cour, le corps de logis est rejeté à l’arrière, pour jouir de la vue sur la Seine.

Le style architectural est conforme aux canons du néo-classicisime, revisitant les temples antiques. Accessible par la rue de Lille, l’hôtel est fermé par un imposant portail à colonnade ajourée. La cour est entourée d’un péristyle   à colonnes ioniques. Au fond, l’édifice est précédé d’un portique   à colonnes corinthiennes  . Les seuls éléments décoratifs sont les bas-reliefs   antiquisant présents sur les deux pavillons sur rue et sous le portique  .

L’hôtel de Salm - La façade sur la Seine
©paris-promeneurs

Le plan de l’hôtel hiérarchise clairement les fonctions sociales : au sud, la cour d’honneur précède deux cours de service latérales. Au nord, presque isolé des bâtiments de service, le corps de logis abrite salons et appartements de la famille princière. La façade donnant sur la Seine est traitée de façon plus gracieuse : le salon d’honneur occupe la rotonde   centrale. Au-dessus des baies, les oculi   sont ornés de bustes tandis que l’avant-corps est couronné de statues.

L’ordre de la légion d’honneur

Rallié aux idées de la Révolution, le prince de Salm est finalement accusé de trahison au profit de l’Allemagne et guillotiné le 26 juillet 1794. En 1804, l’État fait l’acquisition de l’hôtel de Salm pour y installer l’ ordre de la Légion d’honneur créé par l’Empereur Napoléon 1er.

Incendié en 1871 pendant la Commune, le palais est restauré à l’identique par l’architecte Anastase Mortier. Le décor intérieur est exécuté par Jean-Paul Laurens, Théodore Maillot, Achille Sirouy, Ehrmann et Renvier dans le style de la fin du XIXe siècle.

L’hôtel de Salm - La rotonde
©paris-promeneurs

De 1922 à 1925, un bâtiment est élevé rue de la Légion d’Honneur à l’emplacement des anciennes écuries, afin d’accueillir un musée. L’hôtel de Salm abrite aujourd’hui la grande chancellerie de la Légion d’honneur (qui administre les récompenses nationales) et le musée national de la Légion d’honneur et des ordres   de chevalerie.

Horaires d’ouverture : le musée est ouvert du mercredi au dimanche de 13h à 18h Le mardi est réservé aux groupes sur réservation.

Sources :
- Belles Demeures de Paris, Hachette, 1977.
- Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


2 rue de la Légion d’Honneur – M° Solférino – Tel : 01 40 62 84 25

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris