Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Montesquiou - Ferenzac La chancellerie de l’ambassade de (...)

L’hôtel de Montesquiou - Ferenzac La chancellerie de l’ambassade de Chine


20 rue Monsieur – M° Saint-François-Xavier

7e arrondissement

Belle demeure néo-classique construite par l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart, l’hôtel de Montesquiou abrite aujourd’hui la chancellerie de l’ambassade de Chine.

L’hôtel de Montesquiou-Ferenzac - Vue en plan

L’hôtel de Montesquiou est bâti en 1781 par l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart pour le compte d’Anne-Pierre de Montesquiou-Fézensac (1739-1798), premier écuyer du comte de Provence (frère de Louis XVI). Son fils, Pierre de Montesquiou-Fézensac, lui succède, il est grand chambellan de Napoléon 1er sous l’Empire.

L’hôtel de Montesquiou-Ferenzac - Façade sur le jardin

De 1851 à 1938, l’hôtel et son jardin sont la propriété des bénédictines de l’Adoration perpétuelle du Saint-Sacrement. Un cloître et une chapelle néo-gothiques sont élevés par l’architecte Clément Parent. Fréquenté par les intellectuels catholiques, le monastère devient alors un haut lieu des lettres chrétiennes.

En 1938, l’Etat achète la propriété et fait raser le cloître et la chapelle. L’édifice est ensuite affecté au ministère de la Coopération.

L’hôtel de Montesquiou-Ferenzac - Façade sur le jardin

Dans un soucis d’économie, l’Etat français met l’hôtel en vente dans les années 2000. Acquis en 2008 par des investisseurs russes pour un montant de 147 millions d’euros, l’hôtel de Montesquiou a été acheté en 2012 par la Chine pour y accueillir la chancellerie de l’ambassade de Chine.

A l’intérieur, les décors du XVIIIe siècle ont disparu, à l’exception du bel escalier et de sa rampe en fer forgé. Si la façade sur cour a été complètement modifiée, la façade sur jardin est restée intacte. Elle incarne la sobriété du style néo-classique, avec ses refends   et ses ouvertures cintrées dépourvues d’encadrement.

L’hôtel de Montesquiou-Ferenzac

Pour l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart, voir également l’hôtel de Monaco, le couvent des Capucins, l’hôtel de Bourbon-Condé, l’hôtel Masseran, le palais Brongniart, l’hôtel de Besenval.

Source :
- Guide du promeneur 7e arrondissement, Françoise Colin-Bertin, Parigramme, 1995.


20 rue Monsieur – M° Saint-François-Xavier

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris