Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de Clermont Secrétariat d’Etat aux relations avec le parlement

L’hôtel de Clermont Secrétariat d’Etat aux relations avec le parlement


69 rue de Varennes – M° Varennes

7e arrondissement

Largement remanié, l’hôtel de Clermont a été bâti par Alexandre Le Blond, qui deviendra l’architecte en chef du tsar Pierre Le Grand.

L’hôtel de Clermont - façade sur cour

Cet hôtel est bâti en 1708 par l’architecte Alexandre Le Blond (1679-1719). Il est destiné à Jeanne-Pélagie d’Albert de Luynes, marquise de Seissac, veuve du comte de Clermont-Lodève.

A cause de l’étroitesse du terrain, l’architecte dispose une avant-cour entourée de communs  , puis une cour d’honneur, au fond de laquelle s’élève le corps de logis principal. Un jardin existait à l’arrière.

L’hôtel de Clermont - Façade sur le jardin

La façade sur cour est dominée par un puissant avant-corps rythmé de pilastres   ioniques cannelés. Elle a été remaniée ultérieurement dans le style néo-classique. La balustrade du toit est ornée de deux groupes sculptés représentant des enfants ailés.

En 1759, la propriété est vendue au duc et à la duchesse de Chaulnes. Férus de sciences, ils aménagent dans les communs   un cabinet de physique, de mécanique et d’histoire naturelle qui devient une curiosité de la capitale.

L’hôtel de Clermont

En 1768, les héritiers de la comtesse de Clermont s’en défont au profit du comte Pierre Grimod d’Orsay (1748-1809), un grand collectionneur et amateur d’objets d’art. Celui-ci fait remanier l’hôtel par les architectes Guillaumot, Jean-François Chalgrin, Jean Augustin Renard et Charles Joachim Bénard. A l’intérieur, il réunit une prestigieuse collection de peintures et de sculptures.

Au moment de la Révolution, le comte d’Orsay émigre. Ses magnifiques collections sont saisies. Elles ont ensuite rejoint le musée du Louvre.

L’hôtel de Clermont - Bureau du secrétaire d’Etat

En 1836, l’industriel Jacques Barbet de Jouy (1787-1864), fabricant la célèbre toile de Jouy, achète l’hôtel. Il fait amputer le jardin pour ouvrir la rue Barbet de Jouy (qui porte son nom) et lotir une partie du parc. La propriété revient dès 1838 à la comtesse Duchâtel, épouse d’un ministre de Louis-Philippe. La décoration intérieure est remaniée dans le style néo-Louis XV.

L’hôtel de Clermont - Un salon

Depuis 1944, l’hôtel appartient à l’Etat. Il abrite actuellement le Secrétariat d’Etat relations avec le Parlement. L’hôtel est actuellement mis en vente.

Pour l’architecte Alexandre Le Blond, voir également l’école des Mines.

L’hôtel de Clermont : la façade sur le jardin vue de la rue Barbet de Jouy
©paris-promeneurs

Sources :
- Guide du promeneur 7e arrondissement, Françoise Colin-Bertin, Parigramme, 1995.
- Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Michel Gallet, Mengès, 1995.

L’hôtel de Clermont - Le portail
©paris-promeneurs

69 rue de Varennes – M° Varennes

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris