Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel Bourgeois de Boigne La banque Paribas

L’hôtel Bourgeois de Boigne La banque Paribas


1-3 rue d’Antin – M° Pyramides

2e arrondissement

Bâti en 1729, l’hôtel Bourgeois de Boigne fut le cadre du mariage de Napoléon Bonaparte et de Joséphine de Beauharnais le 9 mars 1796. L’édifice abrite aujourd’hui le siège de la banque Paribas.

L’hôtel Bourgeois de Boigne - Le portail
©paris-promeneurs

Un hôtel aux décors Rocaille

En 1729, Etienne Bourgeois, seigneur de Boynes, trésorier de la Banque royale, se fait bâtir un hôtel particulier par l’architecte Jean-Baptiste Leroux (1677-1746).

Sur la rue, l’édifice présente une façade très sobre dépourvue d’éléments décoratifs. Seul le portail sommé d’un mascaron   et le balcon reposant sur des consoles   richement sculptées trahit le style Rocaille   de l’hôtel.

L’hôtel Bourgeois de Boigne : le grand salon décoré par Nicolas Pineau
©Banque Paribas

Des décors intérieurs sont confiés à un ornemaniste célèbre, Nicolas Pineau (1684-1754), collaborateur privilégié de Leroux. Un très beau salon conserve encore aujourd’hui des boiseries qui lui sont attribuées. Les peintres Sébastien II Le Clerc et Noël Coypel ont réalisé les trumeaux   des portes, allégories   de la Danse, la Musique et la Géographie.

En 1754, l’hôtel est vendu à Duval de l’Epinoy, secrétaire du Roi  . Son descendant, le marquis Gallet de Mondragon, conseiller d’Etat, y réside jusqu’à la Révolution.

L’hôtel Bourgeois de Boigne - La façade donnant sur la rue
©paris-promeneurs

Le mariage de Napoléon Bonaparte et de Joséphine de Beauharnais

Saisi pendant la période révolutionnaire, l’hôtel devient le siège de la 2e municipalité de Paris à partir de 1795. Le grand salon (cité plus haut) sert de salle des mariages. Le 9 mars 1796, le mariage civil du général Napoléon Bonaparte et de Joséphine de Beauharnais y est célébré. Barras et Tallien sont les témoins de Bonaparte.

L’hôtel Bourgeois de Boigne : le grand salon décoré par Nicolas Pineau
©Banque Paribas

Le quartier général de Bonaparte est alors situé tout à côté, dans l’ancien hôtel Bertin, rue des Capucines. Le couple Bonaparte passe sa nuit de noce dans l’hôtel Beauharnais, rue Chantereine, alors habité par Joséphine de Beauharnais. En 1802, l’hôtel Bourgeois de Boigne est restitué à ses propriétaires, les Mondragon, qui le conservent jusqu’en 1869.

L’hôtel Bourgeois de Boigne : la cour intérieure surmontée d’une verrière. Elle est appelée l’Orangerie
©Banque Paribas

Le siège de la banque de Paris et des Pays-Bas

En 1869, l’hôtel est vendu à la Banque de Paris, créée la même année par plusieurs banquiers. En 1872, la Banque de Paris fusionne avec la banque des Pays-Bas fondée en 1863 à Amsterdam : la Banque de Paris et des Pays-Bas est née. Elle devient l’une des principales banques d’affaire françaises.

En 1875, la banque fait l’acquisition de l’hôtel particulier voisin au n°3bis, œuvre de l’architecte Jacques V Gabriel (1667-1742), pour agrandir son siège. L’ancien portail surmonté d’un mascaron   a été tristement condamné et remplacé par une fenêtre.

La banque Paribas - Immeuble du n° 3bis rue d’Antin construit par Jacques V Gabriel
©paris-promeneurs

Dans les années 1950, la banque s’agrandit encore : elle fait l’acquisition de l’immeuble au n° 5 rue d’Antin, faisant l’angle avec l’avenue de l’Opéra. Il abrite alors le célèbre Café de Paris qui est démoli. Par miracle, les décors d’un salon aménagé par le jeune architecte Henri Sauvage en 1899, ainsi que le mobilier signé Majorelle, sont donnés par la banque au musée Carnavalet. Ils sont considérés comme un très bel exemple de style Art nouveau.

La banque Paribas - Immeuble du n° 5 rue d’Antin
©paris-promeneurs

Le nouvel édifice a été bâti dans un style néo Louis XV. Les consoles   du portail sont imitées de celle de l’hôtel Bourgeois de Boigne. Le nom de la banque est inscrit dans le cartouche du fronton.

En 1982, la banque de Paris et des Pays-Bas est nationalisée par le gouvernement Maurois, sous la présidence Mitterrand ; elle prend le nom de Paribas. En 1987, sous le gouvernement Chirac, elle est privatisée. En 2000, elle fusionne avec le groupe BNP pour devenir BNP Paribas.

L’hôtel Bourgeois de Boigne est toujours le siège de la banque BNP Paribas. Le salon où se sont mariés Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais est aujourd’hui le bureau du président de la banque. L’ancienne cour de l’hôtel a été couverte d’une verrière et sert maintenant d’orangerie.

L’hôtel Bourgeois de Boigne : le grand salon décoré par Nicolas Pineau
©Banque Paribas

Pour l’architecte Jean-Baptiste Leroux, voir également l’hôtel d’Avaray, l’hôtel de Villars.

Pour l’architecte Jacques V Gabriel, voir également l’hôtel de Varangeville, la place Vendôme, le Palais-Bourbon.

Sources :
- www.napoleon.org
- Guide du promeneur 2e arrondissement, Dominique Leborgne, Parigramme, 1995.
- https://histoire.bnpparibas
- Les architectes parisiens au XVIIIe siècle, Michel Gallet, Mengès, 1995.


1-3 rue d’Antin – M° Pyramides

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris