Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôpital Fernand-Widal

L’hôpital Fernand-Widal


200 rue du Faubourg Saint-Denis – M° La Chapelle – Tel : 01 40 05 45 45

10e arrondissement

Achevé en 1858, l’hôpital Fernand-Widal porte le nom de Fernand Widal, qui y fit d’importantes découvertes sur la typhoïde et sur les maladies des reins. Rattaché à l’hôpital Lariboisière, c’est aujourd’hui le centre anti-poisons de Paris.

L’hôpital Fernand-Widal - Gravure ancienne - Tout au fond s’élevait la chapelle (démolie)

Une maison de santé

Une maison de santé destinée aux pauvres est fondée au milieu du XVIe siècle par Vincent de Paul dans le faubourg Saint-Martin. Elle est alors située dans les bâtiments de l’hospice du Nom-de-Jésus.

En 1816, la maison de Santé est transférée au n°110 rue du Faubourg Saint-Denis, dans l’ancienne communauté des Filles de la Charité, près de la prison Saint-Lazare. Elle prend le nom de « Maison royale de Santé » mais les parisiens la surnomme « Maison de santé Dubois », du nom du praticien qui y exerce.

L’hôpital Fernand-Widal - La première cour
©paris-promeneurs

Le frère du célèbre architecte Henri Labrouste

Sous Napoléon III, les bâtiments sont démolis à l’occasion du percement du boulevard de Magenta et du boulevard de Strasbourg.

En 1858, l’architecte Théodore Labrouste (1799-1885), frère du célèbre architecte Henri Labrouste, est chargé de reconstruire l’hôpital au n°200 rue du Faubourg Saint-Denis. Depuis 1845 et jusqu’à sa mort en 1885, il occupe le poste d’architecte en chef de l’Assistance Publique et des Hôpitaux de Paris.

Comme l’hôpital Lariboisière, l’hôpital Fernand-Widal est bâti selon des principes hygiénistes. Derrière le bâtiment sur rue, des bâtiments symétriques s’organisent de part et d’autres des deux cours successives, faisant circuler l’air et permettant d’isoler les malades contagieux. L’axe central mène à la chapelle située au fond (voir l’illustration), remplacée depuis par un bâtiment moderne sans caractère.

L’hôpital Fernand-Widal - La deuxième cour
©paris-promeneurs

Les travaux de Fernand Widal

En 1897, Fernand Widal (1862-1929) y installe un laboratoire. Il est le fondateur de la sérologie clinique pour les maladies infectieuses, notamment la fièvre typhoïde. Widal travaille aussi sur les maladies des reins. A partir de 1905, il exerce à l’hôpital Cochin. Son nom sera donné à l’hôpital Fernand Widal en 1959.

L’hôpital Fernand-Widal - L’un des pavillons dans la deuxième cour
©paris-promeneurs

L’hôpital Fernand-Widal aujourd’hui

Aujourd’hui, l’hôpital Fernand Widal est rattaché à l’hôpital Lariboisière. Il est spécialisé en toxicologie, en psychiatrie et en gérontologie clinique. C’est également le centre anti-poisons de Paris.

Sources :
- APHP
- Guide du promeneur 10e arrondissement, Ariane Duclert, Parigramme, 1996.


200 rue du Faubourg Saint-Denis – M° La Chapelle – Tel : 01 40 05 45 45

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris