Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’Institut d’Etudes Politiques de Paris Sciences Po Paris

L’Institut d’Etudes Politiques de Paris Sciences Po Paris


27 rue Saint-Guillaume – M° Rue du Bac – Tel : 01 45 49 50 50

7e arrondissement

L’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Paris, communément appelé Sciences Po Paris, est un grand établissement d’enseignement supérieur dans le domaine des sciences sociales et des relations internationales.

Sciences Po - Façade sur jardin de l’hôtel de Mortemart

La tradition de l’innovation

En 1872, Emile Boutmy fonde l’Ecole Libre des Sciences Politiques. L’école a pour objectif de répondre à la crise politique et morale qui frappe la France au lendemain de la guerre de 1870. Elle doit former de nouvelles élites et produire des savoirs modernes.

D’abord privée puis en partie nationalisée, Sciences Po est le grand établissement de référence dans le domaine des sciences sociales et des relations internationales. Au fil du temps, les enseignements se renouvellent et investissent les champs de la science politique, des relations internationales, de la sociologie des organisations et de l’histoire du temps présent après 1945, des arts politiques, des humanités scientifiques et des études numériques à la fin des années 2000.

L’école est également pionnière en matière d’égalité des chances.

Des sites prestigieux dans Paris

L’Institut d’Etudes Politiques emménage en 1872 dans les locaux de la Société d’encouragement à l’industrie nationale, place Saint-Germain-des-Prés. A partir de 1879, l’école émigre dans l’hôtel de Mortemart, grâce à un don substantiel de la duchesse de Galliera (Voir le musée Galliera).

L’hôtel de Mortemart a été bâti en 1663 pour Gabriel de Mortemart (1600-1675), prince de Tonnay-Charente. Sa fille, Françoise-Athénaïs, future marquise de Montespan, sera la favorite de Louis XIV. Elle donnera au roi six enfants tous légitimés : le duc du Maine (voir l’hôtel Peyrenc de Moras), le comte de Vexin, Mademoiselle de Nantes (voir le Palais-Bourbon), Mademoiselle de Tours, la seconde Mademoiselle de Blois (voir le Palais-Royal et le pavillon de l’Ermitage), et le comte de Toulouse (voir l’hôtel de La Vrillière).

Sciences PO - Le hall d’entrée surnommé "la Péniche"
©Sciences Po Paris

L’hôtel, bâti dans le « style sévère   » en vogue sous Louis XIV, a conservé ses sobres façades de pierre dépourvues d’éléments décoratifs. A l’intérieur, l’escalier d’honneur est conservé.

En 1887, l’hôtel d’Eaubonne (25 rue Saint-Guillaume) est annexé et transformé : il accueille un premier amphithéâtre de 200 places et une bibliothèque. Puis l’hôtel du Lau d’Allemans (29 rue Saint-Guillaume) est à son tour réuni à l’hôtel de Mortemart.

Des modernisations inévitables

Au début du XXe siècle, l’hôtel d’Eaubonne, trop abimé, est remplacé par un bâtiment surnommé « l’aile des bibliothèques ». Il comporte une salle de lecture sous verrière et un grand amphithéâtre de 250 places.

Entre 1933 et 1936, une aile perpendiculaire à l’hôtel du Lau, appelée « l’aile des amphithéâtres », est ajoutée côté jardin par l’architecte Henri Martin : bâtie en pierre et en verre, elle abrite un grand amphithéâtre de cinq cents places, un second de trois cents places et deux grandes salles de cours, ainsi qu’une salle de sport en sous-sol. Enfin, la cour de l’hôtel du Lau est couverte d’une voûte en pavés de verre. Meublée d’un long banc en bois aux angles arrondis, elle est surnommée « la péniche  ». Ce hall d’entrée toujours animé et bruyant reste le symbole de Sciences Po.

Sciences Po Paris - L’entrée rue Saint-Guillaume
©paris-promeneurs

Entre 1948 et 1950, le siège de la rue Saint-Guillaume fait peau neuve. L’aile des Bibliothèques est surélevée de deux étages. L’hôtel du Lau est reconstruit dans un style classique et va abriter des salles de conférences ; c’est l’entrée actuelle de l’école.

Extensions dans Paris et ailleurs

Par la suite, l’emprise de Sciences Po s’étend considérablement dans le quartier avec l’hôtel de Beaumanoir (9 rue de la Chaise), l’hôtel de la Meilleraye (56 rue des Saint-Pères), l’hôtel de Feydeau de Brou (13 rue de l’Université), l’hôtel de Fleury (28 rue des Saint-Pères), les 117,174, 199, 224 boulevard Saint-Germain, le 56 rue Jacob, le 8 rue Jean-Sébastien Bach.

Aujourd’hui, outre le siège et les sites de Paris, Sciences Po est présent à Dijon, au Havre, à Menton, à Nancy, à Poitiers et à Reims.

Source :
- www.sciencespo.fr


27 rue Saint-Guillaume – M° Rue du Bac – Tel : 01 45 49 50 50

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris