Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’ Hôtel de la Marine

L’ Hôtel de la Marine


Place de la Concorde – M° Concorde

8e arrondissement

L’hôtel de la Marine est un somptueux édifice bâti sous Louis XV par Ange-Jacques Gabriel. Il incarne le classicisme français.

Une place royale en l’honneur de Louis XV

Le projet de l’architecte Ange-Jacques Gabriel (1698-1782) est retenu pour la
nouvelle place royale en l’honneur du roi Louis XV, la place Louis XV.

Pour la première fois à Paris, une place est non fermée sur trois côtés : Champs-Elysées à l’Ouest, jardin des Tuileries à l’Est et la Seine au sud. Au nord, la place est axée sur la rue royale et la future église de la Madeleine. Deux bâtiments jumeaux encadrent la rue Royale et ferment la place au Nord.

L’ Hôtel de la Marine - Un salon

Deux bâtiments jumeaux

Les deux bâtiments dessinés par Ange-Jacques Gabriel sont jumeaux vu de l’extérieur. Ils se composent chacun de deux pavillons aux extrémités, reliés par un grand péristyle   inspiré de la colonnade du Louvre.

Le bâtiment situé à l’Ouest est constitué de quatre lots ne semblant en former qu’un : les hôtels de Coislin, Moreau-Desproux, Rouillé de l’Etang et d’Aumont .

Le bâtiment situé à l’Est est entièrement affecté au garde-meuble de la couronne.
A l’intérieur, ce véritable palais dispose d’un escalier d’honneur, de superbes galeries et de salons habillés de boiseries. Il compte au total 553 pièces.

L’ Hôtel de la Marine
©paris-promeneurs

Un épisode célèbre de la Révolution française

Le 12 juillet 1789, la collection d’armes   du garde-meuble est pillée pour armer les citoyens. La Révolution éclatera deux jours plus tard par la prise de la Bastille. Peu après, les joyaux de la couronne y sont également volés.

Depuis 1793, l’hôtel est affecté au ministère de la Marine, qui lui laisse son nom actuel, l’hôtel de la Marine.

L’ Hôtel de la Marine - Le salon des Amiraux

Un bâtiment très convoité

L’état-major de la Marine nationale quitte définitivement l’hôtel en 2014-2015 pour rejoindre le Pentagone, nouveau siège du ministère de la Défense. Plusieurs projets se sont disputés l’honneur de récupérer ce bâtiment historique, situé sur l’une des plus belles places de la capitale.

Un homme d’affaire, Alexandre Allard, propose de le privatiser en le dédiant au marché et aux métiers de l’art. Cette marchandisation d’un palais national soulève alors une levée de boucliers. Le Mobilier national propose ensuite d’y exposer une partie de ses collections dans les salons.

Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, une commission est nommée avec à sa tête l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing. Son sort est enfin scellé : l’hôtel de la Marine sera finalement sous la responsabilité du musée du Louvre.

Les espaces les plus prestigieux du bâtiment seront ouverts au public : au premier étage, le salon d’Honneur et le salon des Amiraux devraient accueillir une "galerie   des trésors" : bijoux, bronzes, gemmes, couronnes y seront présentés. Des expositions temporaires seront également organisées. Les collections du Mobilier national , de la Manufacture de Sèvres ou des Arts Décoratifs seront régulièrement exposées.

Le public pourra également traverser les deux cours principales : une rue piétonne (axée ouest-est) reliera la rue Royale à la rue Saint-Florentin. La partie arrière des bâtiments sera occupée par des bureaux et par la Cour des Comptes.

Pour l’architecte Ange-Jacques Gabriel, voir également la place de la Concorde, l’école militaire.

Sources :
- Guide du promeneur 8e arrondissement, Philippe Sorel, Parigramme, 1995.
- Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


Place de la Concorde – M° Concorde

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris