Pont de paris

Lieux insolites

Accueil > Lieux insolites > Lotissement de meulières destiné aux employés du chemin de fer

Lotissement de meulières destiné aux employés du chemin de fer


7-39 rue de Bercy et 10-40 rue de Pommard – M° Bercy

12e arrondissement

Destiné à loger ses employés, ce lotissement de "meulières" a été réalisé en 1908 par l’architecte Lambert pour le compte de l’association fraternelle des employés du chemin de fer, section Paris-métropolitain.

Lotissement Rue de Bercy
©paris-promeneurs

L’âge d’or des "meulières"

La pierre meulière a donné son nom à « la meulière », petite villa servant d’habitation ou de villégiature de week-end. Des années 1880 aux années 1930, ce matériau sert beaucoup pour la construction d’ouvrages d’art, de villas   bourgeoises, de logements ouvriers ou parfois même d’immeubles de logements. Pendant la période de l’Art nouveau, l’architecte Hector Guimard lui donne même ses lettres de noblesse avec des constructions pittoresques comme le Castel Béranger.

L’utilisation de cette roche sédimentaire siliceuse s’explique par la présence de plusieurs gisements autour de Paris. Imperméable et poreuse, elle présente de bonnes propriétés d’isolation thermique et acoustique. Ses variations de coloris s’expliquent par l’oxydation d’argiles ferrugineux et rouge.

Les "meulières" sont très présentes dans le Grand Paris, notamment à l’est (Nogent-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Joinville-le-Pont) et au nord (Franconville, Enghien-les-Bains) de Paris.

La Ferté-sous-Jouarre, capitale mondiale de la meulière

La meulière connut également une utilisation liée à la production de farine. Cette pierre très dure servit jusqu’au milieu du XIXe siècle à écraser le blé dans les moulins à vent et à eau. Dotée de nombreuses carrières aux alentours, la Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne) fut pendant des siècles la capitale mondiale de la meulière. La pierre fut exportée dans le monde entier jusqu’au début du XXe siècle.

Lotissement Rue de Bercy
©paris-promeneurs

Des logements en meulière destinés aux employés des chemins de fer

Situé dans le quartier de Bercy, ce charmant lotissement de 36 pavillons a été réalisé en 1908 par l’architecte Lambert. Le maître d’œuvre est l’association fraternelle des employés du chemin de fer, section Paris-métropolitain. Ces pavillons sont alors destinés à loger des employés et des ouvriers.

Les pavillons forment un ensemble très homogène. Elevés d’un étage, ils sont tous bâtis en pierre meulière, pierre et couverts de toits de tuile. Matériau plus "noble", la pierre vient embellir les façades en bandeau horizontal entre le rez-de-chaussée et l’étage, aux linteaux   des fenêtres et aux angles.

Lotissement Rue de Bercy
©paris-promeneurs

Cette association des chemins de fer a également fait construire en 1908-1911 un second lotissement de maisons individuelles en meulière. Il est situé dans le quartier des Peupliers (rue Henri Pape, rue Moulin des Prés et rue des Peupliers).

Source :
Langlois (Gilles-Antoine), Guide du promeneur 13e arrondissement, Paris, Parigramme, 1996.


7-39 rue de Bercy et 10-40 rue de Pommard – M° Bercy

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin