Pont de paris

Lieux insolites

Accueil > Lieux insolites > Les Petites Loges Hôpital de la Salpêtrière

Les Petites Loges Hôpital de la Salpêtrière


Hôpital de la Salpétrière – M° Campo Formio

13e arrondissement

Entre 1786 et 1789, l’architecte Charles-François Viel a construit des bâtiments hygiénistes destinées aux femmes aliénées : les Petites Loges.

Les Petites Loges
©paris-promeneurs

Jacques-François Payen, architecte des bâtiments de santé

L’architecte Charles-François Viel (1745-1819) succède en 1780 à Jacques-François Payen comme architecte des Hôpitaux. C’est au cours de cette décennie (1780-1790) qu’il réalise la majeure partie de son œuvre bâtie, essentiellement consacrée aux bâtiments de santé.

Les Petites Loges
©paris-promeneurs

Ainsi lui sont attribués l’hospice Saint-Jacques du Haut Pas (ou hospice Cochin, démoli), l’égoût de l’hôpital de Bicêtre, le réaménagement de la prison de la Petite Force à l’hôpital de la Salpêtrière et l’hôpital La Rochefoucauld.

Les Petites Loges : les bancs extérieurs
©paris-promeneurs

Les prémices de l’hygénisme

Doué d’un talent de plume, Viel écrit également sur l’architecture et en devient un théoricien dans diverses publications. Novateur dans sa conception de l’hôpital, il introduit la notion de confort du malade, de règles d’hygiène et de médicalisation de l’espace.

Les Petites Loges
©paris-promeneurs

Ainsi, entre 1786 et 1789, l’architecte applique ses théories dans un projet de 24 bâtiments pour loger 600 folles à l’hôpital de la Salpêtrière. De ces bâtiments appelés les Petites Loges, seuls trois pavillons subsistent aujourd’hui.

Les Petites Loges
©paris-promeneurs

Il s’agit de constructions isolées d’un seul niveau bâties sur un terrain élevé et drainées par un système d’égout. Ces bâtiments sont dotés de petites vérandas s’ouvrant sur une cour centrale dotée d’une fontaine servant à brasser l’air. Les femmes les plus agitées peuvent y rester enchainées dehors sur des bancs. A cette époque, on reste persuadé que la stagnation de l’air est la cause des maladies physiques et mentales.

Les Petites Loges : les trois bâtiments alignés
©paris-promeneurs

Nous n’en sommes alors qu’aux prémices de l’hygiénisme. L’hygiène et la prévention des maladies seront théorisées et prises en compte essentiellement à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, lorsque l’industrialisation fera croître massivement la population urbaine.

Quant à la fin de l’entrave des aliénés par des chaines et le début du traitement des maladies mentales, il faut attendre l’arrivée de Philippe Pinel, médecin-chef à la Salpêtrière et précurseur de la psychiatrie.

Les Petites Loges
©paris-promeneurs

Pour l’architecte Charles-François Viel, voir également l’hôpital La Rochefoucauld, le Mont-de-Piété, l’hôpital Cochin, la prison de la Petite Force.

Source :
Groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière sous l’angle historique, version du 28/11/2014


Hôpital de la Salpétrière – M° Campo Formio

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin