Pont de paris

Lieux insolites

Accueil > Lieux insolites > Les Bains turcs

Les Bains turcs


18 rue des Mathurins – M° Havre-Caumartin

9e arrondissement

Des bains turcs ouverts en 1876, il ne reste qu’une magnifique façade néo-mauresque.

Les Bains turcs
©paris-promeneurs

L’Orientalisme en architecture

L’Orientalisme se développe dans la peinture française pendant la première moitié du XIXe siècle avec notamment les peintres Ingres, Delacroix, Chassériau, Gérome, Gros, Vernet ; il s’illustre notamment dans la peinture d’histoire. En architecture, l’Orientalisme est plus tardif et ne prend racine en France que dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Les Expositions Universelles, à commencer par celle de 1867, vont être d’importants vecteurs de connaissance pour les architectes car on y compte une multitude de pavillons orientaux.

Devenu une mode dans les années 1860, l’Orientalisme se répand dans le mobilier et la décoration chez la haute société. Avoir chez soi un salon mauresque fait partie du bon goût.

Les Bains turcs : affiche publicitaire

Sous le Second Empire, l’Orientalisme est associé à l’architecture de loisirs, notamment dans une pratique hygiéniste qui se répand : les bains de bord de mer, de stations thermales ou de stations de villégiatures.

Il n’est donc pas étonnant que les architectes William Klein et Albert Duclos construisent en 1876 les bains turcs parisiens dans un style néo-mauresque. Le quartier n’est pas non plus choisi au hasard : l’Opéra Garnier, situé au bout de la rue des Mathurins, a été inauguré en 1875. C’est le cœur de la vie mondaine à Paris.

Les Bains turcs
©paris-promeneurs

Les bains turcs, lieu de mondanités

Dès leur ouverture, les bains turcs sont fréquentés par la meilleure société, où se mêlent aristocrates, grands bourgeois et hommes politiques. Léon Gambetta, le baron Haussmann, le duc d’Aumale, le duc de Montpensier, le prince de Galles, le baron de Rothschild sont cités comme clients sur un prospectus qui en fait la publicité.

Le lieu offre un ensemble de services haut de gamme dans un luxueux décor : hammam, hydrothérapie, massages, piscine, salons de repos, restaurant, salon de coiffure. On vante la qualité de sa cave et de ses cigares.

L’établissement (non mixte) est essentiellement fréquenté par les hommes, même si certains jours, les femmes peuvent s’y rendre en empruntant une porte plus discrète au n°47 boulevard Haussmann.

Les bains turcs ferment leurs portes en 1954. Le décor intérieur a été entièrement détruit lors de la rénovation de l’immeuble. Seule la façade a conservé son style mauresque avec frises, colonnettes, arcs et gardes-corps inspirés des moucharabiehs.

Pour les architectes William Klein et Albert Duclos, voir également le théâtre de l’Athénée.

Sources :
Goldemberg (Maryse), Guide du promeneur 9e arrondissement, Paris, Parigramme, 1997.
www.archives-abbadia.fr : L’Orientalisme dans l’art et l’architecture du XIXe siècle.


18 rue des Mathurins – M° Havre-Caumartin

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris