Pont de paris

Lieux insolites

Accueil > Lieux insolites > La rue Crémieux

La rue Crémieux


228 rue de Bercy et 19 rue de Lyon – M° Gare de Lyon

12e arrondissement

Dotée de 35 pavillons peints dans des couleurs acidulées, la rue Crémieux est la plus british des rues parisiennes.

La rue Crémieux
©paris-promeneurs

Moïse Polydor Millaud (1813-1871), journaliste et patron de presse, se lance dans la spéculation immobilière en achetant de nombreux terrains à Paris. Il fait ouvrir en 1865 cette artère, baptisée avenue Millaud.

La rue Crémieux
©paris-promeneurs

Un lotissement de 35 pavillons identiques y est construit. Mitoyens, ces pavillons possèdent une cuisine au sous-sol et 3 étages contenant six pièces dotées chacune d’une cheminée. Ils sont donnés à louer pour la somme de 700 francs mensuels.

La rue Crémieux
©paris-promeneurs

En 1897, l’avenue est rebaptisée rue Crémieux, en hommage à Adolphe Crémieux (1796-1880), avocat et homme politique, auteur d’un décret qui donna la nationalité française aux juifs d’Algérie.

La rue Crémieux
©paris-promeneurs

En 1910, la rue Crémieux n’est pas épargnée par la célèbre crue de la Seine : au n°8, une plaque commémorative rappelle que le fleuve a atteint 1m75 à cet endroit.

Depuis 1993, la rue Crémieux est piétonne. Les propriétaires ont eu l’idée de peindre leur façade dans des couleurs acidulées. La rue est devenue la plus « british » de Paris, faisant fortement penser à Portobello Road à Londres.

La rue Crémieux
©paris-promeneurs

Source :
Chadych (Daniel, Guide du promeneur 12e arrondissement, Paris, Parigramme, 1995.


228 rue de Bercy et 19 rue de Lyon – M° Gare de Lyon

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin