Pont de paris

Lieux insolites

Accueil > Lieux insolites > La crypte du Martyrium

La crypte du Martyrium


11 rue Yvonne Le Tac – M° Abbesses – Tel : 01 42 23 48 94

18e arrondissement

La crypte du Martyrium désigne un lieu où la tradition situe deux événements : le martyre de Saint-Denis et le « vœu de Montmartre » qui devait conduire Ignace de Loyola à fonder la Compagnie des Jésus (l’ordre des Jésuites).

Montmartre : l’abbaye d’en bas à gauche, l’abbaye d’en haut à droite

Le martyre de saint Denis

La crypte du Martyrium serait un lieu très ancien dans l’histoire de la chrétienté. Dans la seconde moitié du 3e siècle, saint Denis, évêque de Paris, est martyrisé par les romains au temple de Mars, situé sur la colline de Montmartre. Il est enterré dans un caveau.

Dès le Ve siècle, sainte Geneviève, patronne de Paris, fait élever une chapelle pour abriter le tombeau de Saint Denis. Cette crypte devient un lieu de pèlerinage.

L’abbaye Saint-Pierre de Montmartre

En 1133, Louis VI et Adélaïde de Savoie fondent l’abbaye Saint-Pierre de Montmartre sur la colline de Montmartre. Cette abbaye royale est confiée à des sœurs bénédictines. Sur un domaine de 13 hectares, l’abbaye est dotée de l’église Saint-Pierre et de la chapelle consacrée au martyre de saint Denis.

La redécouverte de la crypte du Martyrium

En 1611, une crypte contenant un autel et une pierre sculptée est découverte sous la chapelle. On estime qu’il s’agit du lieu exact du martyre. Dès lors, le lieu devient très fréquenté. La reine Marie de Médicis, épouse d’Henri IV, s’y rend en pèlerinage. En 1613, les abbesses de Montmartre désertent l’abbaye d’en haut pour une nouvelle abbaye, l’abbaye d’en bas, édifiée au-dessus de la crypte. Les nouveaux bâtiments comprennent une chapelle et un cloître.

Le Vœu de Montmartre

Le 15 août 1634, Saint Ignace de Loyola (1491-1556) et six de ses compagnons prononcent dans la crypte de la chapelle "le Vœu de Montmartre" : ils décident de fonder l’ordre de la Compagnie de Jésus, plus communément appelé l’ordre des Jésuites. Cette ordre va prendre aux XVIe et XVIIe siècle une importance considérable, face à l’ampleur de la Réforme protestante.

L’actuelle crypte du Martyrium rebâtie au XIXe siècle

Une crypte à nouveau oubliée

A la Révolution, l’abbaye d’en haut et l’abbaye d’en bas sont entièrement démolies, à l’exception de l’église Saint-Pierre, qui est l’église paroissiale de Montmartre depuis le XVIIe siècle.

L’exploitation du gypse présent dans la butte Montmartre fait perdre la trace de la crypte. En 1854, le père Tournesac retrouve l’emplacement présumé du Martyrium. En 1856, les Sœurs Auxiliatrices du Purgatoire sont chargées d’animer le Martyrium. En 1886-1887, un couvent est construit : il comprend une nouvelle chapelle (partie haute) et une nouvelle crypte (partie basse).

Après le départ des Sœurs Auxiliatrices en 1965, une Association du Martyrium est créée avec pour fonction l’animation spirituelle de la Crypte. En 1982, la Crypte du Martyrium est rattachée au collège voisin. En 1994, l’escalier reliant la chapelle et la crypte est muré. La crypte est devenu indépendante.

Un lieu de pèlerinage

En 2005, l’ Association du Martyrium devient l’Association de la Crypte du Martyrium de Saint Denis et du Souvenir de Saint Ignace de Loyola. La crypte est devenue un lieu de pèlerinage très fréquenté et ouvert à la visite.

Horaires de visite : la crypte du Martyrium se visite chaque vendredi, les premiers samedi et dimanche du mois, de 15h à 18h.

Source :
- Guide du promeneur 18e arrondissement, Danielle Chadych et Dominique Leborgne, Parigramme, 1995.


11 rue Yvonne Le Tac – M° Abbesses – Tel : 01 42 23 48 94

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris