Pont de paris

Lieux insolites

Accueil > Lieux insolites > La chapelle de l’Humanité

La chapelle de l’Humanité


5 rue Payenne – Métro Saint-Paul

marais

La chapelle de l’Humanité est le dernier temple positiviste conservé en Europe

La chapelle de l’humanité
©paris-promeneurs

Remaniée au XIXe siècle, la maison visible au n° 5 rue Payenne a été construite au XVIIe siècle par l’architecte François Mansart pour lui-même. Il y meurt en 1666.

En 1842, la maison est surélevée par Antoine Bret, marchand bijoutier. Clotilde de Vaux, égérie et inspiratrice du philosophe Auguste Comte, y loue un appartement avant sa mort en 1846.

Au tout début du XXe siècle, l’église positiviste du Brésil achète l’immeuble et y fonde un lieu de culte dédié à cette religion. La façade est remaniée par l’architecte Gustave Goy.

La chapelle est aménagée au premier étage selon des plans conformes à ceux dessinés par le fondateur du positivisme, Auguste Comte (1798-1857). Inspirée de l’architecture gothique, elle comporte 14 arcs brisés : 13 correspondent aux mois du calendrier définis par le philosophe. Le 14e est dédié à Héloïse. Sous les arcs sont peints des personnages importants de l’histoire, comme Moïse, Gutenberg ou Descartes.

Sur la façade néo-gothique, on reconnaît un buste d’Auguste Comte (d’après le sculpteur Etex) placé entre deux colonnettes surmontées d’un arc ogivé. Une peinture placée sous l’arc représentait Clotilde de Vaux . Sur la façade, on peut lire l’inscription « L’amour pour principe et l’ordre pour base, le progrès pour but ».

Le positivisme religieux en tant que culte a pratiquement disparu aujourd’hui. Le temple ne se visite pas.

Sources :
- Le Marais, Danielle Chadych, Parigramme, 2010.
- Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


5 rue Payenne – Métro Saint-Paul

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin