Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > Le théâtre Dejazet

Le théâtre Dejazet


41 boulevard du Temple – M° République – Tel : 01 48 87 52 55

3. marais

Inauguré en 1851, le théâtre Dejazet est le seul théâtre subsistant sur le « boulevard du Crime ». Il a connu une histoire pour le moins mouvementée.

JPEG - 62.9 ko
Le théâtre Dejazet - En façade, il est caché par un immeuble ancien
©paris-promeneurs

A cet emplacement s’élevait sous Louis XVI un jeu de paume bâti par l’architecte François-Joseph Bélanger. La salle est transformée un établissement de bains sous la Révolution.

En 1851, un chansonnier du nom de Joseph-Simon Mayer loue la salle, alors désaffectée, et créée un café-concert baptisé les Folies  -Meyer. Le célèbre chanteur lyrique Joseph Darcier s’y produit.

Début 1854, le lieu prend le nom de Folies  -Concertantes. Un nouveau genre y est présenté : de petites œuvres comiques qui préfigurent la naissance de l’opérette.

En octobre 1854, la salle rouvre sous le nom de Folies  -Nouvelles. Restaurée par l’architecte Edouard Renard, elle dispose désormais de 850 places. En 1855, Offenbach y joue l’une de ses premières œuvres, Oyayaye ou la Reine des îles.

En 1859, la célèbre comédienne Virginie Dejazet (1798-1875) fait l’acquisition du théâtre pour son protégé, le dramaturge Victorien Sardou. Elle le conserve jusqu’en 1870.

En 1876, le 3e Théâtre-Français y est inauguré : on y joue du théâtre classique. Rebaptisé théâtre Dejazet en 1880, la salle va retrouver un certain succès avec des vaudevilles.

JPEG - 64 ko
Le théâtre Dejazet - La salle

En 1926, la salle est entièrement rénovée. Mais la montée en puissance du 7e art est telle qu’en 1939, elle est transformée en cinéma. La capacité passe de 900 à 500 places. En 1945, Marcel Carné y tourne les scènes d’intérieur des Enfants du paradis.

Rebaptisé le France en 1964, le cinéma est voué à disparaître en 1976, mais est sauvé in extremis. En 1977, Coluche inaugure le Déjazet Music-Hall qui ne rencontre pas le succès escompté. La salle devient le Cinéma-Théâtre Déjazet, alternant les deux genres.

En 1986, le théâtre Libertaire de Paris ou TLP-Déjazet ouvre ses portes grâce à la ténacité de Joël-Jacky Julien, musicien de jazz, d’Hervé Trinquier, musicien classique, et d’autres amoureux de la chanson, certains proches des mouvements anarchistes. De grandes figures de la chanson s’y produisent : Léo Ferré (qui inaugure la scène), Catherine Lara, Francis Lemarque, Colette Magny, Mouloudji, Georges Moustaki, Claude Nougaro, Véronique Sanson, Anne Sylvestre, Cora Vaucaire, etc. Le TLP ferme en 1992.

Depuis, l’unique théâtre subsistant sur le célèbre « boulevard du crime » (surnom du boulevard du Temple), offre une programmation éclectique : one-man-show, humoristes, théâtre, comédie musicale, concert.

Voir la programmation sur www.dejazet.com

Source :
- www.mairie3.paris.fr


41 boulevard du Temple – M° République – Tel : 01 48 87 52 55

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris