Pont de paris

Architecture moderne et contemporaine

Accueil > Architecture moderne et contemporaine > Le siège de l’UNESCO

Le siège de l’UNESCO


5 place de Fontenoy – M° Ségur - Tel : 01 45 68 10 00

7e arrondissement

Le siège de l’Unesco est l’un des bâtiments parisiens les plus emblématiques des années 1950.

JPEG - 46.4 ko
Le siège de l’Unesco - Façade sur l’avenue de Suffren
©paris-promeneurs

Dans les années 1950, les architectes Marcel Breuer (américain) et Bernhard Zehrfuss (français) signent ici un bâtiment résolument contemporain occupant intelligemment l’un des deux angles de la place de Fontenoy, située face à l’Ecole Militaire.

Ce bâtiment doit être un symbole fort puisqu’il abrite le siège de l’ Unesco. Agence spécialisée de l’ ONU, cette institution doit contribuer un maintien de la paix de la sécurité par le biais de l’éducation, de la Science et de la culture.

JPEG - 45.5 ko
Le siège de l’Unesco - Façade sur la place de Fontenoy
©paris-promeneurs

Implanté en Y, ce bâtiment permet ainsi à tous les bureaux d’être disposés en façade et de profiter ainsi de la lumière naturelle. Il repose sur d’imposants pilotis conçus par l’ingénieur Pier Luigi Nervi. Les murs pignons et les pleins des façades sont revêtus de travertin romain.

Faisant face à l’Ecole Militaire, la façade sur la place de Fontenoy est volontairement sobre et lisse. A l’inverse, la façade sur l’avenue de Suffren affiche sa modernité : brises-soleil, porche spectaculaire en coque de béton, sculptures modernes en extérieur.

JPEG - 52.9 ko
Le siège de l’Unesco - Le centre de conférences
©paris-promeneurs

Cette puissante architecture de verre et de béton abrite une impressionnante collection d’œuvres d’art originales d’artistes internationaux : Giacometti, Calder, Picasso, Erro, Moore, Miró, Takis, Karavan.

Un second bâtiment, en béton brut plissé et aveugle, est construit à côté du premier : il abrite la salle de conférence. Les deux bâtiments sont reliés par une salle des pas perdus qui commande l’accès au site de l’UNESCO.

JPEG - 65.8 ko
Le siège de l’Unesco - Les six patios enterrés

Des extensions enterrées

En 1966, Bernard Zehrfuss est chargé de construire un ensemble de bureaux et de salles de conférence : volontairement absents du paysage, ces bâtiments sont enterrés et s’organisent autour de 6 patios de 25m x 15m. Chaque patio est aménagé en jardin par le grand paysagiste brésilien Roberto Burle Marx (1909-1994).

JPEG - 49.5 ko
Le siège de l’Unesco - L’espace de méditation cylindrique

Un espace de méditation

Puis un nouveau bâtiment est commandé pour symboliser la paix et commémorer le 50ème anniversaire de l’adoption de l’acte constitutif de l’UNESCO. Le projet de l’architecte japonais Tadao Ando est retenu : réalisé en 1995, c’est un espace de méditation en béton, de forme cylindrique. Cette œuvre symbolique utilise du granit irradié d’Hiroshima. Le visiteur est invité à se recueillir sur l’horreur d’Hiroshima et à méditer sur le pouvoir destructeur de l’être humain.

Pour l’architecte Bernard Zehrfuss, voir également l’Ambassade du Danemark, l’hôtel des impôts rue Paganini, le bâtiment V de l’UNESCO, le bâtiment VI de l’UNESCO.

Pour l’architecte Marcel Breuer, voir également l’ambassade d’Australie.

Pour l’architecte Tadao Ando, voir également la Bourse du Commerce.

JPEG - 91 ko
Le siège de l’Unesco - Façade avenue de Ségur
©paris-promeneurs

Sources :
- Guide d’architecture Paris 1900-2008, Eric Lapierre, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
- Guide de l’architecture moderne à Paris, Hervé Martin, Alternatives.


5 place de Fontenoy – M° Ségur - Tel : 01 45 68 10 00

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris