Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel de La Trémoille Résidence de l’ambassadeur de Serbie

L’hôtel de La Trémoille Résidence de l’ambassadeur de Serbie


1 boulevard Delessert et 2 rue Chardin – M° Trocadéro

16e arrondissement

L’hôtel de La Trémoille est l’une des plus belles demeures édifiées à Paris pendant la Belle Epoque.

JPEG - 71.3 ko
L’hôtel de La Trémoille : détail de la façade sur le jardin

Benjamin Delessert, un industriel ingénieux

Benjamin Delessert (1773-1847) est issu d’une famille de banquiers et industriels originaires de Suisse. Outre la banque familiale qu’il dirige à partir de 1795, Delessert fonde une manufacture de coton et une raffinerie de sucre à Passy, dans l’ancien couvent des Minimes. Aidé du chimiste Jean-Baptiste Quéruel, il met au point le procédé de fabrication du sucre à partir de la betterave.

En 1812, l’industriel reçoit d’ailleurs la visite de l’empereur Napoléon 1er qui le décore de la Légion d’honneur avec sa propre croix. Il est fait baron d’Empire et est nommé régent de la Banque de France. En 1818, Delessert fonde la Caisse d’Epargne en s’inspirant de l’institution anglaise.

JPEG - 45.6 ko
L’hôtel de La Trémoille : il est construit sur une terrasse donnant sur le jardin du Trocadéro
paris-promeneurs

L’hôtel de La Trémoille

Delessert s’était fait construire une vaste habitation à proximité de sa manufacture. A partir de 1912, Louis-Charles de La Trémoille (1863-1921), duc de La Trémoille, et son épouse, Hélène Pillet-Will, se font bâtir une somptueuse résidence à la place de l’ancien domaine.

Les travaux sont confiés au célèbre architecte Paul-Ernest Sanson (1836-1918), qui excelle dans l’art de construire des palais inspirés de l’architecture classique française ; il est d’ailleurs l’architecte fétiche de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie à la Belle Epoque.

Le projet est fastueux, facilité par la fortune d’Hélène Pillet-Will, fille du richissime banquier Frédéric Pillet-Will, propriétaire du vignoble Château-Margaux, l’un des plus prestigieux du Bordelais.

A cause de la forte déclivité du terrain, l’hôtel est construit sur une vaste terrasse. Sa façade principale fait face au jardin du Trocadéro. La construction s’étale de 1912 à 1920 ; le fils et le petit-fils de l’architecte achèveront les travaux à la mort de Paul-Ernest Sanson.

JPEG - 68.9 ko
L’hôtel de La Trémoille : les salons de réception

Sur le boulevard Delessert, trois grandes arcades surmontées de sphinges et d’amours précèdent la demeure, placée perpendiculairement au boulevard. La façade sur le jardin comporte 3 niveaux. Au rez-de-chaussée, les baies rectangulaires sont surmontées de frontons   brisés et de corniches richement sculptées. Une corniche en forte saillie sépare le 1er étage du dernier niveau. Une balustrade couronne la façade.

A l’intérieur, les éblouissantes boiseries de la salle à manger proviennent de l’hôtel de Pomponne, situé place des Victoires et démoli en 1885. Elles sont attribuées au grand ornemaniste Gilles-Marie Oppenord.

JPEG - 69.4 ko
L’hôtel de La Trémoille : les somptueuses boiseries de la salle à manger

La République de Yougoslavie

En 1936, l’hôtel de La Trémoille est acquis par la République de Yougoslavie et devient le siège de son ambassade. Après l’éclatement de la Yougoslavie, l’hôtel est devenu la résidence de l’ambassadeur de Serbie en France.

L’hôtel de La Trémoille constitue l’une des plus belles demeures privées construites à Paris à la Belle Epoque. Il est parfois ouvert au public à l’occasion des journées du Patrimoine ou d’expositions temporaires.

Pour l’architecte Paul-Ernest Sanson, voir également le Palais Rose, l’hôtel de Breteuil, l’hôtel Ephrussi, l’hôtel de Broglie, l’hôtel de Ganay, l’hôtel Rodolphe Kahn, l’hôtel Maurice Kahn, l’hôtel Porgès (démoli), l’hôtel de Voguë, l’hôtel Bischoffsheim, l’hôtel de La Ferronays.

Source :
- Guide du promeneur 16e arrondissement, Marie-Laure Crosnier Leconte, Parigramme, 1995.


1 boulevard Delessert et 2 rue Chardin – M° Trocadéro

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites du Paris pittoresque
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris