Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel d’Estrées La résidence de l’ambassadeur de Russie

L’hôtel d’Estrées La résidence de l’ambassadeur de Russie


79 rue de Grenelle – M° Rue du Bac

7e arrondissement

L’hôtel d’Estrées a été bâti en 1711-1713 pour Marie-Diane de Bautru de Vaubrun, veuve du duc d’Estrées par le grand architecte Robert de Cotte. Il a connu une histoire très mouvementée.

JPEG - 35 ko
L’hôtel d’Estrées - Le portail
©paris-promeneurs

Le 1er architecte de Louis XIV

Robert de Cotte (1656-1735) est l’un des architectes français les plus brillants de la fin du règne de Louis XIV et de la Régence. En 1708, il est récompensé par le titre de Premier Architecte du roi et est nommé directeur de l’Académie d’Architecture.

En 1711, il est chargé d’édifier un hôtel particulier pour le compte de Marie-Diane de Bautru de Vaubrun (1668-1753). Elle est la seconde épouse et la veuve de François-Annibal III, 3e duc d’Estrées (1648-1698), maréchal et pair de France, gouverneur d’Ile-de-France.

En 1717, le tsar Pierre 1er de Russie, en visite à Paris, est reçu chez la duchesse d’Estrées. Admiratif de l’architecture et des décors intérieurs, il aurait demandé à Robert de Cotte de travailler à la finition des intérieurs du palais d’hiver à Saint-Pétersbourg.

JPEG - 52.7 ko
L’hôtel d’Estrees en 1896

La gouvernante des enfants de Marie-Antoinette

Au moment de la Révolution française, Louise-Elizabeth de Croÿ (1749-1832), marquise de Tourzel, est la propriétaire de l’hôtel d’Estrées. Dernière gouvernante des enfants de Louis XVI et Marie-Antoinette, elle accompagne le 20 juin 1791 la famille royale lors de la fuite à Varennes sous le nom d’emprunt de « baronne de Korff ». Elle échappe à l’échafaud. Louis XVIII la fera duchesse héréditaire de Tourzel.

En 1863, sa fille, la duchesse des Cars, vend l’hôtel au gouvernement de la Russie impériale qui en fait son ambassade. La demeure est redécorée dans le style Second Empire avant la venue du tsar Alexandre II en 1867. Le dernier empereur de Russie, Nicolas II, et son épouse Alexandra Fiodorovna y sont logés lors de leurs séjours à Paris.

JPEG - 72.6 ko
L’hôtel d’Estrées - Façade sur cour

L’empire russe vole en éclats

En 1917, la Révolution russe éclate ; la famille impériale est assassinée à Ekaterinbourg la nuit du 16 juillet 1918. En 1924, la France reconnaît l’URSS et souhaite procéder à échange d’ambassadeurs. Vassili Maklakov, ambassadeur russe du gouvernement provisoire de 1917 resté en place à Paris, est contraint de quitter l’hôtel.

JPEG - 55.3 ko
L’hôtel d’Estrées - Un salon pendant une exposition

La sauvegarde des reliques impériales

Les reliques impériales (trône, portraits du Tsar, peintures, mobilier) ainsi que les archives sont retirées de l’ambassade avant l’arrivée du nouvel ambassadeur d’URSS. Depuis, les reliques ont pris place dans le château de la Cossonnerie à Saint-Geneviève-des-Bois.

Appelée la Maison russe, cet établissement a été fondé en 1924 par la princesse Véra Metscherska afin d’accueillir les vieux aristocrates russes ayant fui le bolchévisme. A proximité se trouve le cimetière russe de Saint-Geneviève-des-Bois, le plus grand cimetière orthodoxe de France.

JPEG - 51.3 ko
L’hôtel d’Estrees - La salle à manger

La résidence de l’ambassadeur de Russie

En 1977, la chancellerie de l’ambassade emménage dans un immense bâtiment moderne construit boulevard Lannes. L’hôtel d’Estrées devient la résidence de l’ambassadeur de Russie. Les décors Second Empire ont été restaurés en 1981-1982.

Les salons de l’hôtel d’Estrées sont parfois ouverts au public lors d’expositions temporaires.

JPEG - 53.4 ko
L’hôtel d’Estrees - Façade sur le jardin

Pour l’architecte Robert de Cotte, voir également l’hôtel de la Vrillière, le palais Mazarin, l’hôtel de Nevers, l’hôpital des Quinze-Vingt, la cathédrale Saint-Vladimir.

Sources :
- www.fr.rbth.com


79 rue de Grenelle – M° Rue du Bac

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris