Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel d’Aligre ou hôtel de Beauharnais

L’hôtel d’Aligre ou hôtel de Beauharnais


15 rue de l’Université – M° Rue du Bac

7e arrondissement

Bâti en 1681, cet hôtel porte le nom de la famille d’Aligre, propriétaire au cours du XVIIIe siècle. Il conserve de superbes décors intérieurs datant du 1er Empire.

JPEG - 53 ko
L’hôtel d’Aligre : le portail et le bâtiment sur rue
©paris-promeneurs

Une demeure de la fin du XVIIe siècle

En 1681, Jacques Laugeois d’Imbercourt, receveur de l’église Saint-Sulpice puis receveur du domaine du duc d’Orléans, achète à la famille d’Aligre un terrain situé rue de l’Université. Il y fait construire par le maître maçon Tape un hôtel qui remplace peut-être une demeure précédente.

Un hôtel entre cour et jardin

Sur la rue, l’hôtel se signale par son imposant portail en pierre appareillée à refends   et surmonté d’un fronton triangulaire. Le portail en plein cintre est voussuré  .

Dans la cour, le logis est placé au fond, entre cour et jardin. Il est encadré d’ailes en retour et précédé d’un corps de bâtiment donnant sur la rue. Les façades de l’hôtel sont relativement austère. La seule fantaisie réside dans les deux lucarnes groupées et coiffées d’un fronton courbe au niveau du comble. On retrouve d’ailleurs ce même fronton courbe sur la façade donnant sur le jardin : plus large, celle-ci comporte 9 travées et se prolonge par un pavillon en saillie côté gauche, visiblement postérieur.

Les architectes de l’époque critiquèrent d’ailleurs l’exiguïté de la cour de cet hôtel comparée à la hauteur des bâtiments.

JPEG - 47.6 ko
L’hôtel d’Aligre : la façade sur cour
©paris-promeneurs

La richissime famille d’Aligre

En 1708, la demeure est la propriété du Premier Président du Parlement de Paris, Achille III de Harlay (1639-1712). A sa mort, ses héritiers vendent l’hôtel à Etienne IV d’Aligre, président au Parlement de Paris. Cette famille, originaire de la Beauce, est l’une des plus fortunées de France sous l’Ancien Régime. Issue de la noblesse de robe, elle donna à la France deux chanceliers et de nombreux magistrats.

Le réformateur Maupeou

En 1739, l’hôtel passe à René-Nicolas de Maupeou (1714-1792), un magistrat au Parlement de Paris, qui deviendra 1er président du Parlement et chancelier de France. Garde des Sceaux de Louis XVI, il tente de réformer la justice mais s’attire l’opposition farouche de la noblesse, inamovible sur ses prérogatives et ses privilèges. Le roi se résout à le renvoyer en 1774.

Après son fils Etienne, la princesse de Chimay habite la demeure en 1782, puis Antoine Amelot à partir de 1783.

JPEG - 73.9 ko
L’hôtel d’Aligre : la façade sur le jardin
Photographie de Charles Lansiaux

De somptueux décors datant du 1er Empire

En 1806, l’hôtel devient la propriété de Claude de Beauharnais (1756-1819). Cousin germain d’Alexandre de Beauharnais, 1er mari de l’impératrice Joséphine, il fait carrière en politique et est élu sénateur d’Amiens. Sa fille Stéphanie de Beauharnais (1789-1860) est adoptée par Napoléon 1er en 1806 et devient par mariage la grande-duchesse de Bade.

De cette époque subsistent de très beaux décors intérieurs de style Empire, dessinés par les architectes Percier et Fontaine. Le décor du grand salon du rez-de-chaussée est réalisé par le sculpteur Marquois et le peintre Etienne-Nicolas Pottier. Ce décor est à rapprocher de celui de l’hôtel de Beauharnais, considéré comme le plus beau décor Empire à Paris.

Au total, quatre salons et une chambre conservent des décors Empire égayés par des palmettes  , sphinx, griffons, cygnes et guirlandes.

De 1882 à 1988, la célèbre Revue des Deux Mondes a son siège dans l’hôtel d’Aligre.

En principe, la cour de l’hôtel d’Aligre est accessible en semaine.

Sources :
- Connaissance du Vieux Paris, Jacques Hillairet, Rivages, 1956.
- Saint-Germain des Prés et son faubourg, Dominique Leborgne, Parigramme, 2005.
- Le Faubourg Saint-Germain, collection « Paris et ses quartiers », édition Henri Veyrier, 1987.


15 rue de l’Université – M° Rue du Bac

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris