Pont de paris

Patrimoine ancien

Accueil > Patrimoine ancien > L’hôtel Marin de La Haye

L’hôtel Marin de La Haye


1-3 rue de Caumartin – M° Havre-Caumartin ou Madeleine

9e arrondissement

L’hôtel Marin de La Haye est une construction originale datant des années 1781-1782.

JPEG - 62 ko
L’hôtel Marin de La Haye - Façade sur le boulevard des Capucines
©paris-promeneurs

Un architecte doublé d’un promoteur avisé

En 1779, l’architecte André Aubert (mort en 1812) obtient l’autorisation d’ouvrir les rues Caumartin, Boudreau et Trudon. Il s’est associé au fermier-général   Charles Marin de La Haye, occupant la charge lucrative d’administrateurs des Postes de France. Cette famille de financiers fraichement enrichis possède par ailleurs l’éblouissant hôtel Lambert, sur l’île Saint-Louis, acquis en 1745 et revendu en 1781.

Les deux associés réalisent une très belle opération immobilière dans ce quartier en pleine urbanisation. André Aubert, selon l’Almanach de Luc-Vincent Thiéry paru en 1787, y a construit pas moins de 28 immeubles ou hôtels particuliers.

JPEG - 57.4 ko
L’hôtel Marin de La Haye - La façade donnant sur la rue de Caumartin
©paris-promeneurs

Un parti architectural original

En 1781-1782, Aubert édifie à l’angle du boulevard des capucines et de la rue de Caumartin l’hôtel commandé par Charles Marin de La Haye pour lui-même.

L’architecte axe sa composition sur une vaste rotonde   d’angle, décorée de figures en haut-relief (refait depuis), et surmontée d’un balcon offrant une vue sur le boulevard. A l’origine, le toit de l’hôtel est aménagé en terrasse : un kiosque turc et deux colonnes y sont dressés au milieu d’un petit jardin pittoresque, imitant les fabriques   à la mode que l’on trouve dans les parcs de nombreux châteaux à cette époque. Le jardin a disparu et l’hôtel a été surélevé d’un étage depuis.

JPEG - 63.6 ko
L’hôtel Marin de La Haye - Détail de la rotonde d’angle
©paris-promeneurs

D’une grande sobriété, les façades de l’hôtel présentent des murs à refends  . Des guirlandes de fleurs décorent les allèges   des fenêtres. Au 1er étage, les fenêtres présentent des balcons à balustres   de pierre. Au étage supérieurs, les garde-corps en fer forgé à dessins géométriques sont caractéristiques de l’époque Louis XVI.

Une partie de l’hôtel Marin de La Haye est aujourd’hui occupée par l’enseigne Zara Home. A l’intérieur du magasin, plusieurs salons habillés de boiseries ont été conservés.

Les immeubles des n°4 et 6 rue de Caumartin sont également l’œuvre d’Aubert. Lors d’une récente opération immobilière appelée « Olympia-Edouard VII », seules leurs façades ont été conservées, l’intérieur étant entièrement reconstruit. Ce genre d’opération, à la mode depuis la fin du XXe siècle et pourtant très décriée, se nomme « façadisme ».

Pour l’architecte André Aubert, voir également l’hôtel d’Aumont, l’immeuble 4 rue de Caumartin.

Source :
- Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Michel Gallet, Mengès, 1995.


1-3 rue de Caumartin – M° Havre-Caumartin ou Madeleine

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites du Paris pittoresque
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris