Pont de paris

Architecture moderne et contemporaine

Accueil > Architecture moderne et contemporaine > Le siège du Monde diplomatique

Le siège du Monde diplomatique


1-3 avenue Stephen-Pichon – M° Nationale

13e arrondissement

L’architecte, historien et critique d’architecture Eric Lapierre signe en 2003 les bureaux du Monde diplomatique. Pour cette première réalisation, il remporte le prix de la 1ère œuvre décerné par le Groupe Moniteur.

Le siège du Monde diplomatique
©paris-promeneurs

Implantés en U autour d’une cour axée sur l’avenue, des bâtiments sont construits à la fin du XIXe siècle par un marchand de chevaux. Le marché aux chevaux se trouve alors juste en face, remplacé depuis par les locaux de l’école Nationale Supérieure des Arts et Métiers.

L’aile gauche, en brique claire ornée de briques vernissées verte, abrite la maison du propriétaire, et l’aile droite les écuries.

Le siège du Monde diplomatique : l’aile contemporaine
©paris-promeneurs

Les bâtiments doivent être transformés pour accueillir les bureaux du Monde diplomatique. L’architecte Eric Lapierre choisit de conserver l’aile gauche, en la réhabilitant, et de remplacer l’aile droite, dépourvue de qualités architecturales. Il conçoit cette extension dans une architecture contextuelle, ne se référant à aucun courant d’architecture : "une architecture qui ne sera ni moderniste ni un pastiche".

Le volume est simple, percé d’ouvertures régulières. Elle sont verticales au rez-de-chaussée et 1er étage. Au 2nd étage, la façade est percée de grandes fenêtres horizontales : leur ordonnancement reprend celui de la façade du bâtiment du ministère de la Marine (voir le Pentagone), bâti par Auguste Perret sur le boulevard Victor.

Le siège du Monde diplomatique : l’aile ancienne réhabilitée
©paris-promeneurs

La nouvelle aile est dotée d’une ossature métallique revêtue de briques autoporteuses, formant un ensemble cohérent et équilibré avec l’aile ancienne qui lui fait face. La façade est ponctuée de briques vernissées incolores qui scintillent légèrement et font varier la perception du bâtiment.

Anciennement bitumée, la cour est aujourd’hui pavée. La grille en métal est perforée, le dessin des perforations résultant du tramage d’une photographie d’Emmanuel Pinard et rappelant une trame d’imprimerie.

Pour cette première réalisation, Eric Lapierre a remporté en 2003 le prix de la 1ère œuvre décerné par le Groupe Moniteur.

Pour l’architecte Eric Lapierre, voir également les Ateliers Jourdan-Corentin-Issoire.

Eric Lapierre est également historien de l’Architecture et auteur d’un ouvrage indispensable aux passionnés d’architecture contemporaine : le guide d’Architecture Paris 1900-2008, édité par le Pavillon de l’Arsenal.

Sources :
Lapierre (Eric), Guide d’architecture Paris 1900-2008, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008.
www.lemoniteur.fr


1-3 avenue Stephen-Pichon – M° Nationale

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris