Pont de paris

Architecture moderne et contemporaine

Accueil > Architecture moderne et contemporaine > Le théâtre des Champs - Elysées

Le théâtre des Champs - Elysées


13 avenue Montaigne – M° Alma-Marceau - Tel : 01 49 52 50 00

8e arrondissement

Le théâtre des Champs-Elysées est une des plus belles salles parisiennes, construite par les frères Perret, pionniers du béton armé.

Le théâtre des Champs-Elysées
©paris-promeneurs

De l’acier au béton

Le projet d’un nouveau théâtre près des Champs-Elysées est porté par Gabriel Astruc, journaliste et directeur de la société musicale. L’ architecte Henry Van de Velde est retenu pour le projet. Prévue en acier, la structure sera toutefois réalisée en béton : un contre-projet des frères Perret, Auguste et Gustave, plus économique, est finalement choisi.

Une façade Art déco

Le bâtiment est construit en 1913. Les frères Perret font pour ce projet une entorse à leur principe : le béton n’est pas laissé apparent à l’extérieur, au profit d’une façade en marbre blanc, décorée de bas-reliefs  . Ces bas-reliefs   sont l’œuvre du sculpteur Antoine Bourdelle ; Ils évoquent des scènes antiques et les disciplines artistiques. La façade, aux lignes géométriques, s’inspire de l’ Art déco.

Le théâtre des Champs-Elysées
paris-promeneurs

Des décors confiés aux plus grands artistes

A l’inverse, à l’intérieur, le bâtiment conserve sa structure de béton apparente. La grande salle peut accueillir plus de 2.000 personnes. Les traditionnelles loges font place à des balcons étagés.

Le grand hall est décoré de peintures mythologiques d’Antoine Bourdelle. Le bandeau entourant la coupole   de la grande salle est l’œuvre de Maurice Denis, illustrant des thèmes musicaux. Les luminaires sont confiés à Lalique.

Plus tard, une deuxième salle, plus petite, est adjointe à la première. Baptisée La Comédie des Champs-Elysées, elle reçoit des compositions d’ Edouard Vuillard pour son décor.

Des créations qui font scandale

Le théâtre des Champs-Elysées est sans doute celui qui a le plus promu les avant-gardes artistiques du XXe siècle. Les ballets russes de Serge de Diaghilev s’y produisent à son ouverture en 1913. La même année, « le Sacre du Printemps" d’Igor Stravinsky, chorégraphié par Nijinsky fait scandale par sa modernité.

Les plus belles créations des années Folles y sont présentées : le "Tombeau de Couperin" de Maurice Ravel, "Les mariés de la tour Eiffel" de Jean Cocteau, "La Création du monde " de Blaise Cendrars et D. Millaud. Après guerre, les ballets Roland Petit s’y produisent, puis le Grand Ballet de Monte-Carlo, financé par le marquis de Cuevas.

La salle accueille aujourd’hui des concerts classiques, des concerts de jazz, de la danse, et de l’opéra.

Pour l’architecte Auguste Perret, voir également l’immeuble de la rue Franklin, le Conseil économique et social, l’immeuble de la rue Raynouard, la salle Cortot, le Mobilier national, la maison-atelier Mela Muter.

Sources :
- Guide du promeneur 8e arrondissement, Philippe Sorel, Parigramme, 1995.
- Guide du patrimoine Paris, Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hachette, 1994.


13 avenue Montaigne – M° Alma-Marceau - Tel : 01 49 52 50 00

VISITES GUIDéES
EN GROUPE

Découvrez toutes les visites, les  tarifs et comment réserver.

Visites historiques
Visites insolites
Visites des villages de Paris
Visites architecturales
Visites de jardin
Visites dans le Grand Paris